ÉPILOGUE
7WONDERS ferme ses portes.Plus d'informations ici.

Partagez | 
 

 Rosemary Grass - But innocence is gone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Maîtresse Pipeuse

Pseudo web : Reyna / Shaoren
Profession : Botaniste
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 23
Age du personnage : 24 ans
Double compte : //
Avatar : Tatiana Maslany


MessageSujet: Rosemary Grass - But innocence is gone   Lun 20 Avr - 22:58


   
“ Rosemary Grass ”

Prima belladona made in Moloch-city destroy-machine - sweet amanite phalloïde queen -


   
“introduction”
Je m'appelle Rosemary Grass, mais on m'appelle plutôt Rose ou Mary Ca dépend des gens. J'ai 24 ans. Je suis néé le 15 décembre à Londres. Avant d'arriver ici, j'étais étudiante en botanique. Et, je fais parti du groupe des aventuriers. Oblivion, pour moi, c'est un endroit où tout recommencer, où disparaitre pour devenir quelqu’un d’autre.

   

   
¤¤¤

   

 Rose, Mary, Rosemary. C’est des visages multiples : un coup un sourire, un rire, un regard pour vous chambouler, vous renverser. Et puis, quelques secondes plus tard, c’est une tornade, un ouragan, de la colère plein les veines et des insultes sur le bout de la langue. Rosemary est comme ça, imprévisible, insaisissable, incompréhensible.
Elle a pas beaucoup d’amis, Rosemary, qui pourrait la supporter après tout ? Elle et ses remarques persiflantes, sa vision terne du monde. Rosemary broie du noir et elle aime ça, s’enrouler un peu plus dans son manteau de négativité. Jamais d’efforts, sauf pour sauver sa peau, elle vous laisserait crever sans aucun soucis. Ouaip, pas vraiment altruiste la Rosemary, faut dire qu’on lui a jamais appris à aimer. Depuis toujours c’est : méfie toi, attaque avant qu’on ne t’attaque, blesse avant qu’on ne te blesse. Sois forte Rosemary, forte pour deux, pour trois, pour cents. Pour devenir inébranlable, intouchable. Parce que le monde est dégueulasse, parce qu’elle a juste envie de le bruler et piétiner ses cendres. Trop de rancœur dans le palpitant, trop de haine collé à ses os, une vraie bombe a retardement. Qui n’attend qu’une chose : d’exploser.
   
   

   

   
fonceuse - intelligente - s'adapte rapidement - pragmatique - violente - ne fais pas confiance - têtue - sceptique
→ Si j'étais un animal : un renard symbole du camouflage
→ Si j'étais une plante : : l'ajonc, symbole de la colère
→ Si j'étais une merveille :  Jardins suspendus de Babylone
→ Si j'étais une couleur : le gris synonyme de malheur, couleur passe-partout.

   → Illusion : Rosemary aime changer, s'oublier, se réinventer. Perruques, maquillages, styles complétements différents. Elle passe avec une étrange facilité du rôle de BCBG à celui de la rockeuse de service. Elle se sent puissante, en sécurité, sous ses masques empilés.

  → Dépendance :  Cocaïne. Ça se résume en un mot. Plusieurs avant son arrivée à Oblivion Rosemary en est devenue vraiment accro. Pratique quand votre copain est un dealer. Mais quand elle s'est retrouvée à Oblivion avec juste de quoi se faire un rail. Elle a tout de suite moins rigolé.
   

   

   
“ Me Myself and I”

Lutin maléfique ? non. je ne crois pas.


   
Alors je suis Reynai ou Shaoren sur internet.mais en vrai je m'appelle Zoé. J'ai 20 ans et toutes mes dents. J'ai connu 7 Wonders à cause d'Alec 8D Et je trouve que le forum a l'air très très chouette, surtout le contexte !. Mon dernier mot ? eh bah je suis pas un scarabé èwé uesh.
   


Dernière édition par Rosemary Grass le Mer 22 Avr - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Maîtresse Pipeuse

Pseudo web : Reyna / Shaoren
Profession : Botaniste
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 23
Age du personnage : 24 ans
Double compte : //
Avatar : Tatiana Maslany


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Lun 20 Avr - 22:59


   
   

   
“ histoire ”

So I peel my skin and I count my sins and I close my eyes and I take it in


 J’ai pas grand chose à raconter. Pas grand chose qui me rattache au passé. Pas grand chose qui m’a marqué.
J’ai pas eu de famille, de vraie famille, comme tout le monde. Juste une mère, un peu trop jeune, galérant avec sa gamine et les refus d’emplois. Vous savez, ce genre de fille qui se retrouve laché par tout le monde dès qu’elle s’aperçoit qu’elle est plus toute seule, que dans son ventre y a un truc qui grandit. Bye bye le copain, adieu les parents. Elle avait préféré disparaitre pour rejoindre Londres, sur un coup de tête, essayer de jouer la grande. Mais c’était qu’une enfant. Une enfant paummée, sans avenir et moi sur les bras. Rosemary. Sa plante préférée. Symbole de souvenir. Quelle blague. Se souvenir de quoi ? De la crasse des rues de banlieue ? Des hurlements stridents pour me faire taire ? De l’abandon durant la journée parce qu’il faut bien travailler ?

En fait si j’ai des choses à raconter. Mais j’ai juste pas envie d’en parler. Parce que j’ai tourné la page, cette Rosemary elle est morte, disparue, enterrée.
Je l’ai toujours détesté. Cette gamine un peu trop faible, toujours à fermer sa gueule et à reculer pour pas qu’on la frappe. Cette gamine trop maigre, parce que sa mère ne rentre pas le soir pour la faire manger. Cette gamine qui a du grandire trop vite, à cause du manque d’attention.
J’avais pas d’amis, ou très peu, bien trop timide pour tendre la main vers les autres, et les autres bien fiers pour oser m’approcher. Jusqu’à mes 12 ans c’était invisibilité, regards en biais, dénis. Y avait que aux yeux des profs que cette Rosemary brillait. Ouaip. J’étais pas conne. Je le suis pas d’ailleurs. Pas première de la classe, mais pas dernière non, un peu au dessus du milieu. Juste de quoi m’en sortir, respirer.

12 ans fermer ma gueule à m’écraser contre les murs, à rencontrer mes grands parents une fois dans l’année. 12 ans à me demander : et mon père, c’est qui ? certainement pas un de ces cons que ramenait ma mère le soir. 12 ans de silence, et de blanc à la place des réponses. 12 ans à essayer de garder la tête hors de l’eau.
Et puis y a eu Gabriel. Enfin Gabriel et son père plutôt. C’était la première fois que je voyais ma mère aussi heureuse, que je voyais un gars rester aussi longtemps, que la maison sentait à peu près bon. On est parti vivre chez lui, lui et son fils. C’était drôle, j’avais ma propre chambre, une salle de bain avec baignoire et y avait toujours à manger sur la table au moment du diner. Plus d’hurlements, plus d’engueulades, plus de ventre grondant parce que l’eau ça remplis pas.

Et puis j’avais hérité d’un frère. Gabriel, de 5 ans mon ainé, 17 ans, le genre blond aux yeux bleus, véritable tête d’ange avec ses cheveux frisés. On peut dire que c’est lui qui m’a tout appris. Sans doute la seule personne en qui j’ai confiance, même aujourd’hui.
Je crois qu’au début j’étais surtout impressionnée. Il m’appelait “la souris” minuscule, discrète, toujours la à me cacher derrière ma frange trop longue. Ca le faisait rire, il disait toujours que j’étais trop maigre, trop fine, le genre de fille qu’on brise trop facilement. Et c’était pas bien. Qu’il fallait que ça change.
Il m’a pris sous son aile, j’étais un peu comme son ombre, à le suivre partout, le soir, à ses fêtes, avec ses amis, trainer. Au début on ne me remarquait même pas, et moi ça me plaisait, de rester dans un coin, à observer. C’était un peu un autre monde. Les filles étaient magnifiques, les garçon fantastiques. Je voyais en eux de l’assurance, de l’amusement, de l’envie de vivre et de profiter de la vie. Je voulais être comme eux.

Et je suis devenue comme eux. Années après années, frange coupée, yeux maquillés, quelques kilos en plus et surtout des muscles. Merci au krav maga, j’avais décidé de suivre les mêmes cours que Gabriel. C’était plus ou moins le seul moyen pour moi de passer du temps avec lui, son père avait quitté ma mère, retour à la galère, retour à la déprime. Pour elle. Pas pour moi. Moi j’étais bien décider à ne plus jamais me laisser marcher sur les pieds. Indépendante, imbattable, inatteignable. Et c’était plutôt cool.
Solitaire, comme toujours, j’ai jamais vraiment eu d’amis. A part la bande de Gabriel, et encore j’étais toujours “la petite souris”, jamais vraiment intégrée. Mais ça m’allait comme ça, j’étais pas vraiment du genre social, la confiance et moi ça a toujours fait deux. Voir plus.

Je sais plus quand tout à commencé à déconner. Peut être au lycée. Peut être après. Mais j’ai commencé à déconner. Mauvaises fréquentations, mauvaises soirées, mauvaises rencontres. Je me suis embourbée dans des relations sans avenirs, sans fin, sans issues, des relations qui m’ont bouffé sans me laisser le temps de me défendre. Personne n’a rien vu venir, même pas moi. On aurait du me décerner le prix de la meilleure actrice à l’époque. Ou encore maintenant. J’avais mes habits de la journée, pour les cours, plutôt bon chic bon genre, talons et jupe crayon, maquillage parfait, discret. Le soir c’était tout un autre monde, Mary l’infatigable, collants troués, khôl débordant, décolletés outranciers. Et ça buvait, et ça fumait, et ça hurlait. Faire la fête jusqu’à s’en péter les veines, folie dans l’air et le palpitant au bord de l’agonie. C’était grisant. Mais les lendemain étaient bien trop difficiles.

20 ans, 21 ans, 22 ans, les années université. Grosse ambiance, grosse fête. Loin de ma mère, loin de tout, même de Gabriel. C’est là où j’ai rencontré Alexandre. Avec un nom aussi pompeux j’aurais du me méfier. mais non. Je suis tombée droit dans son piège. C’était un pur fêtard, tout comme moi, voir même plus. Beaucoup plus. Pourtant maman m’avait dit : “ne t’attache pas Rosemary, ne t’attache jamais, les hommes sont des cons, ils auront ta peau.” mais jl’ai pas écouté. Et Alexandre était con, et Alexandre a eu ma peau.
Je compte plus le nombre de fois où j’ai chialé le soir parce qu’il voyait d’autres filles, combien de fois on a cassé, on s’est engueulé, balancé tout ce qui nous tombait sous la main à la figure. Jlui ai pété la jambe, lui mon bras. Et on finissait toujours par se retrouver, se chercher. C’était de la pure destruction, beaucoup trop violent, et j’aimais ça.

Avec Alex dans ma vie, j’ai commencé à faire des trucs pas très net, comme l’aider pour ses livraisons, distribuer quelques “échantillons” à la fac, pas de meurtres, pas de vols, mais pas des bonnes actions. Je voyais plus personne à part lui, je faisais plus rien, j’allais plus en cours. J’étais devenu un déchet. Un véritable déchet. Et je m’en foutais. Parce que j’avais Alexandre avec moi.
Un soir, j’ai craqué, j’ai franchit la dernière limite que je j’avais posé entre lui et moi. J’ai laissé mes clopes pour un rail de cocaïne. Et wow. J’en suis jamais revenue.

L’addiction s’est installée, sournoise, trompeuse, ondulant comme un serpent. Je ne l’ai vu arriver qu’au moment où elle m’avait déjà mordue. Douleur amère. Je ne me rendais compte de rien, de ma vie ridicule, de mon comportement stupide, que je venais d’écraser volontairement toutes les promesses que je m’étais faite. Et puis je me suis faite jeter. Sans un au revoir ni une explication, Alexandre a disparu de ma vie du jour au lendemain. Me laissant seule avec ma faim grandissante et mon univers détruit. Au début y avait plus rien, juste du vide, juste du blanc et cette putain d’envie de crever. Et puis y a eu Gabriel. Haa, Gabriel, ce bon samaritain. Toujours prêt à m’aider. Il m’a remit debout, m’a forcé à reprendre mes études, a essayé de me faire rompre avec la drogue. Il a réussit pour tout, sauf la dernière partie. Mais ça, c’était mon secret, mon problème. Pas le sien.

De nouveau debout, prête à me battre, j’ai réussi à décrocher un poste d’assistante auprès d’un professeur de l’université. Il m’a prit dans ses bagages pour sa dernière expédition : l’Egypte, son étude sur la flore des bords du Nil demandait des observations sur le terrain. C’est comme ça que je me suis retrouvée là bas, avec d’autres gens de ma classe, sac sur le dos et baskets aux pieds.
Il y a eu la pyramide.
Et puis il n’y a eu plus rien.
Et puis il y a eu autre chose.
Je ne sais plus comment, pourquoi, mais j’ai franchit cette foutue porte. Et j’ai cru halluciner. Pourtant tout est bien réel autour de moi. La jungle, le ciel, l’air. Ce n’est plus l’Egypte, enfin du moins vu la végétation, on est loin du désert.
Je suis arrivée en Oblivion. Et sérieusement ? Je suis complétement paumée. J’hésite entre me rouler en boule dans un coin et attendre que le temps passer entre deux crises de nerf ou tout simplement avancer.
Bref, à voir.  


Dernière édition par Rosemary Grass le Mer 22 Avr - 16:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Maîtresse Pipeuse

Pseudo web : Reyna / Shaoren
Profession : Botaniste
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 23
Age du personnage : 24 ans
Double compte : //
Avatar : Tatiana Maslany


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Lun 20 Avr - 23:00


   
   

   
[Intrigue] Le Temple des Secrets

Not all who wander are lost. Or not.


Depuis combien de temps marchait-elle ? Deux heures, trois heures ? Dix heures ? Une infinité ? Rosemary ne savait plus. Ce qu’elle savait par contre c’était que son portable était mort, que sa gourde était à moitié vide, qu’il faisait nuit et que sa lampe torche allait sans doute s’éteindre d’un moment à l’autre. Ses pieds la faisait souffrir et l’envie de retirer ses chaussures de randonnée était vraiment tentante. Mais retirer ses chaussures revenait à retirer la seule protection qui lui restait contre ce paysage hostile.

“Ok. Calme toi Rose. Calme toi. Tu vas bien tomber sur un village, sur des gens, sur quelqu’un. Respire, contrôle toi. Tout va bien se passer.”

Mais elle n’en était plus si certaine. Elle se repassait en boucle ces paroles rassurante depuis qu’elle s’était décidée à avancer au lieu de rester assise sur son rocher, et depuis quelques heures ces mots ne sonnaient plus si juste à son oreille. Elle avait juste envie d’ouvrir les yeux, de se réveiller. De quitter ce cauchemar infernal.
Elle avait faim, elle avait sommeil, et par dessus tout, elle avait peur. Peur de ce qui se passait actuellement, peur de se perdre, de ne plus jamais retrouver la sortie, de crever comme un déchet au milieu des arbres. Quelle blague pas vrai ? Alors que sa vie reprenait enfin sa marche, un obstacle immense se dressait sur son chemin ! Try again Rosemary, mais ne t’attend pas au succès. C’est l’échec qui t’attend. Comme toujours. Pauvre ratée.

Elle en avait marre, Rosemary, de cette solitude qui commencait à la bouffer. Elle en avait marre, Rosemary, de cette nature envahissante. En tant que future botaniste, elle devrait être aux anges ! Mais là, tout de suite, elle ne rêvait que d’une chose : une bonne clope, un bon verre, un bon mec et tout oublier. Peut être boire jusqu’à en cracher ses tripes sur le trottoir, rien de mieux pour se remonter le moral. Mais à la place, juste des arbres, des troncs, des putains de fougères et des insectes en veux tu en voila. Pitié.
Mais il devait forcément y avoir quelqu’un dans cette putain de jungle, elle avait entendu des bruits au loin, semblable à des tambours. Est-ce que les singes savent construire un tambour ? Non. Est-ce que les lynx ou autre prédateur sait jouer du tambour ? Non. Mais les hommes ? Oui. Alors Rosemary puisait dans ses dernières réserves de bonne volonté pour s’empêcher d’abandonner. Et elle avançais. Inlassablement. Malgré la lumière tremblotante de sa pauvre lampe torche, malgré les futures ampoules qui s’annonçaient sur ses pieds, malgré la faim grandissante et le besoin cruel qui lui retournait les boyaux.

“J’aurais jamais du partir de Londres de toute façon. Putain mais t’es tellement conne Rosemary. Quand est-ce que t’apprendra ?”

Jamais. C’était ça son plus gros défaut. Elle apprenait jamais.
Et puis soudain le paysage se mit à changer. petit à petit la végétation se fit moins dense, moins sombre. Une clairière enfin. C’était plus rassurant, moins étouffant. Rosemary s’autorisa une petite pose, s’allongeant un instant dans l’herbe pour calmer son coeur. L’effort physique ne lui faisait pas peur, elle avait des muscles, fallait bien que ça lui serve un jour ou l’autre non ? Mais bon, marcher depuis des heures sans même prendre une pause, c’était pas l’activité la plus zen à faire dans une vie. Après quelques minutes de repos, Rosemary se releva. Bien. Motivation. Parce que après la clairière y avait un mur, un truc grand, et derrière y avait du bruit, un peu, de la lumière surtout. Donc, moralité, il fallait passer de l’autre côté.

“Allez Rose, dis toi qu’après ça, t’auras le droit de te prendre la cuite du siècle en récompense.”

Donc voila, c’était le temps de jouer à Women vs Wild et de grimper. Putain, ce que ça la faisait chier déjà. Lampe torche rangée dans son sac, mains cherchant de quoi s’accrocher, Rosemary entreprit de grimper. Sérieusement, plus jamais elle bougerait de son canapé une fois de retour en Angleterre. Bref, après 20 bonnes minutes à galérer, à se concentrer sur les plantes, sur les prises, priant pour ne pas tomber, Rosemary arriva enfin de l’autre côté, sur ses deux pieds.

“Oh putain. je rêve ?”


Ouai. Elle devait rêver. Parce que y avait des gens. Pleins de gens. Putain. C’était un beau bordel. Ok. Respire Rosemary, respire. Tu voulais de l’aide ? Et bah voila, y avait des gens. Vu les lieux, vu les costumes, vu l’ambiance c’était surement le tournage d’un film. Etrange parce qu’elle n’avait vu aucune annonce expliquant l’arrivée d’un prochain Indiana Jones.
Silencieuse, elle continua d’avancer, hésitant à engager la conversation avec quelqu’un. Sauf que tout le monde avait un peu l’air occupé, à danser, à dormir, à … répéter leur texte ? Et personne ne semblait vouloir l’arrêter, ou bien lui dire qu’elle était pas censée se trouver là. Ptêtre qu’on la prenait pour une assistante ? Ou bien une figurante ? Ou un truc du genre ?
Rosemary dépassa les gens, tirant de son sac son paquet de clope. Rien de mieux qu’un peu de nicotine pour se destresser, pour se détendre, et pour essayer de se rendre plus aimable. Parce que sérieusement, elle s’attendait pas vraiment à tomber sur un tournage au milieu de nulle part. C’est donc clope au bec, essayant sans succès de faire marcher son briquet que Rosemary tomba sur un petit groupe en pleine discussion. Et de tous les gens, y en avait un qui tenait un briquet allumé. Cool. Sympa le karma. Après une journée de crapahutage dans la jungle elle était enfin récompensée. Sans plus attendre Rosemary se fraya un passage jusqu’au possesseur dur briquet et alluma sa cigarette : première bouffée libératrice, la jeune femme ne pu s’empêcher de soupirer de bonheur.

“Merci mec. Tu me sauve la vie.”

Tout en parlant, elle tapota le bras d’Alec en signe de remerciement, puis elle observa les gens. Ils avaient pas vraiment l’air heureux, contents, un peu sur les nerfs. Pourquoi ? Elle venait de faire rater la scène ? Qui sait.

“Oh et sinon y en a qui parlent anglais ici ? Vous avez pas un chargeur ? mon portable est mort et mon prof doit me chercher maintenant. Et heu. Vous tournez un truc ? Les costumes sont cool”

Léger clin d’oeil vers Briséis et Dhruva.
Bien joué Rosemary. La classe, vraiment. La grande grande classe. j’espère que t’es prête à courir, parce qu’il y a peu de chance que tu sorte vivante de tout ça.
   


Dernière édition par Rosemary Grass le Mer 22 Avr - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
la Terreur des Pumas

Pseudo web : Juleffel
Messages : 462
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 26
Double compte : Nope !
Avatar : Gaspard Ulliel


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Lun 20 Avr - 23:14

Welcome !

Hey non ! Pas à cause de moi, grâce à moi ! Namého ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Plaque tournante du trafic de sèche-cheveux ♪ Administratrice

Pseudo web : Love
Profession : Chasseresse
Messages : 1567
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 25
Age du personnage : 25 ans
Double compte : Sila'ë Achal
Avatar : Freida Pinto


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Lun 20 Avr - 23:27

Bienvenue officiellement Rosemary cute

_________________
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Une étoile qui a cessé de briller. Une fleur fanée. Un soleil qui ne se lève jamais. Un gout amer dans la bouche. Une douce mélancolie. « Les mots, de cristal forgés, dans sa gorge de glace se sont figés…» Son coeur est mort. Son âme perdue. Ses mains maculées de sang. Ambal, la mère brisée.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
l'Appliquée Ronfleuse ♪ Fondatrice

Pseudo web : Aura· (Zoubi)
Messages : 557
Date d'inscription : 23/04/2011
Age du personnage : 31 ans
Double compte : Istalia Kaligaris & Raël Ausar
Avatar : Aishwarya Rai, by Kettricken


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Lun 20 Avr - 23:29

Ooooh bienvenue ♥️
J'ai hâte d'en apprendre plus sur ton personnage ! :20:
N'hésite pas si tu as la moindre question ♥️

Pour ton test RP, n'hésite pas à poster directement dans le topic de l'intrigue si tu veux nous rejoindre avant le prochain tour de jeu :21:
Bon courage pour ta fiche !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7wonders.forumactif.fr
avatar

Carnet de Bord
Chevrons :
Inventaire:
Titres:
l'Abjuratrice

Pseudo web : Elynore
Profession : Lige
Messages : 209
Date d'inscription : 08/04/2015
Age : 25
Age du personnage : 24 ans
Double compte : Athénaïs Versondre
Avatar : Gemma Arterton


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mar 21 Avr - 0:27

Bienvenue officiellement Rose :) ton vava est génial j'adore :38: :38:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
l'Accro des Urnes

Pseudo web : Sammix
Profession : Ethnologue
Messages : 2165
Date d'inscription : 25/02/2015
Age du personnage : 28 ans
Double compte : Tessa
Avatar : Teresa Palmer


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mar 21 Avr - 23:52

Bienvenue
Super choix d'avatar, faut que je me lance dans la saison 3 d'Orphan Black d'ailleurs

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mer 22 Avr - 14:11

Maintenant que je suis validée, je permets de me joindre au reste de la communauté pour te souhaiter la bienvenue

Bon courage pour l'écriture de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mer 22 Avr - 15:35

Tatiana Maslany est tellement talentueuse et jolie, c'est 100% injuste. Cela dit, bienvenue, cet avatar est extraordinaire et j'ai super hâte de voir ce que tu feras avec le personnage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Maîtresse Pipeuse

Pseudo web : Reyna / Shaoren
Profession : Botaniste
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 23
Age du personnage : 24 ans
Double compte : //
Avatar : Tatiana Maslany


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mer 22 Avr - 18:31

gngngn merci à tous <3 et oui Tatiana <3 gngngn trop de perfection chez elle !
BREF voila voila j'espère que c'était pas trop nul tout ça amour sur vous 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mer 22 Avr - 20:13

10/10 ! J'adhère à ce style d'écriture, efficace et fluide, très près du corps. Par contre (et si je te préviens c'est parce que je sui moi-même très anglicisée), addiction n'est pas vraiment un mot en français, on peut remplacer par dépendance. Tout cela au cas où tu voudrais parler des rails que tu ne fais pas en Oblivion !

N'oublie pas d'aller remplir ta chronique quotidienne et de participer à la TOMBOLA du forum ! Moi, je file te mettre ta couleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mer 22 Avr - 20:19

Moi j'ai adoré ton post dans l'intrigue
A très vite dans le jeu donc =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Maîtresse Pipeuse

Pseudo web : Reyna / Shaoren
Profession : Botaniste
Messages : 183
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 23
Age du personnage : 24 ans
Double compte : //
Avatar : Tatiana Maslany


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Mer 22 Avr - 20:20

hahaha pardon pardon j'ai changéééé 8D !
et merciii à vous deux <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Plaque tournante du trafic de sèche-cheveux ♪ Administratrice

Pseudo web : Love
Profession : Chasseresse
Messages : 1567
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 25
Age du personnage : 25 ans
Double compte : Sila'ë Achal
Avatar : Freida Pinto


MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   Jeu 23 Avr - 11:07

Bravo pour ta validation ♥

_________________
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Une étoile qui a cessé de briller. Une fleur fanée. Un soleil qui ne se lève jamais. Un gout amer dans la bouche. Une douce mélancolie. « Les mots, de cristal forgés, dans sa gorge de glace se sont figés…» Son coeur est mort. Son âme perdue. Ses mains maculées de sang. Ambal, la mère brisée.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosemary Grass - But innocence is gone   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rosemary Grass - But innocence is gone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders ::  :: En vadrouille dans Oblivion-