ÉPILOGUE
7WONDERS ferme ses portes.Plus d'informations ici.

Partagez | 
 

 Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Ven 8 Juil - 16:59

AVENTURIERS


Ils sont arrivés après les Orphelins. Ce sont des aventuriers, des enquêteurs, des chercheurs ou bien des explorateurs. Ils suivent le chemin jalonné par leurs prédécesseurs et arrivent au Mont Céleste, soit pour rejoindre le village, soit pour continuer leur quête. Certains auraient des buts peu avouables, mais il est impossible d'en savoir plus sur ces nouveaux arrivants. La plupart sont curieux et fascinés par ce nouveau monde qu'ils découvrent, d'autres sont effrayés, mais l'intérêt scientifique les rassemble. Il convient cependant de se méfier : qui saurait dire derrière quel visage se cachent de noirs desseins ?



FEMMES
Janet Faulkner - Lana Parrilla
Saoirse O'Brien - Lara Pulver
Meghan O'Brien - Eva Green
Sibeal Hawthorne- Sofia Pernas
Ariane de Bohémont - Evan Rachel Wood
Athénaïs Versondre - Amy Adams
Kriemhilde Obversson - Teresa Palmer

HOMMES
Niall Somhairle - Thomas Brodie-Sangster
Diarmaid Somhairle - Tom Hiddleston
Loman Faulkner - Santiago Cabrera
François Ardant - Johnny Depp




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Ven 8 Juil - 17:46

“ Kriemhilde Svanja Obversson ”

teresa palmer - négociable - prise


“informations générales ”

→ Nom : Obversson
→ Prénoms : Kriemhilde Svanja
→ Surnom : Au choix
→ Âge : 28 ans
→ Date et lieu de naissance : 14 mars 1983, Västerås (Suède)
→ Profession : Ethnologue
→ Avis sur Oblivion : Mon Dieu ! Il y a sûrement plein de germes suspects dans cette jungle affreuse, et il n'y a même pas d'hôpital à proximité !





→ Si j'étais un animal : Biche
→ Si j'étais une plante : Lotus
→ Si j'étais une merveille : Les Jardins Suspendus de Babylone
→ Si j'étais une couleur : Jaune
Instable Toxicomane Hypocondriaque Complexée Curieuse Dépressive Versatile Passionnée Obsessionnelle

“La réalité c'est l'illusion créée par l'absence de drogues.” [Richard Desjardins]

La Suède est un pays magnifique. Le soleil, la lune s'y partagent l'année, et l'on y voit tant de ces beautés froides. Kriemhilde est une poupée de glace de plus parmi toutes ces blondes aux yeux clairs – une de plus, insignifiante et inutile. On le lui a bien suffisamment répété dans son enfance, dans cette famille où elle est la cadette de sept sœurs toutes plus belles et brillantes qu'elle. Alors Kriemhilde plonge dans la drogue à quatorze ans. On l'en sort de force un an plus tard, on la place dans un centre de réhabilitation de jeunes délinquants, et on la force à suivre un processus d'aide psychologique pour pallier à sa névrose juvénile, mais le mal est bien installé en elle et a pris racine. Elle parvient à se sevrer, mais les ravages de ces années de harcèlement moral sont ancrés dans sa psyché et elle ne pourra jamais en guérir.

Elle fait de brillantes études, oui – mais se sent toujours ignorée, mauvaise, inutile. L'ethnologie lui plaît car elle peut se rendre dans des endroits sauvages et rencontrer des peuples étranges, là où elle ne sera pas jugée en rapport avec ses sœurs et dévalorisée. Kriemhilde reste instable, peu sûre d'elle, et depuis peu a repris l'habitude de s'étourdir en se droguant à intervalles plus ou moins réguliers. Il faut savoir qu'elle a développé un syndrome hypocondriaque profond dans sa soif d'être remarquée : le mélange de la drogue à son état dépressif la lance parfois dans des délires stupéfiants tant ils sont incohérents.

Elle s'est retrouvée en Oblivion totalement par hasard, au cours d'une expédition pour enquêter sur les conditions de vie des bâtisseurs de la Grande Pyramide. Dans ce nouveau monde, elle ne trouve plus de drogue à s'injecter, et la présence des Chieresques l'apaise pour le moment et monopolisant son attention, mais bientôt Kriemhilde devra affronter ses démons : pour en sortir brisée ou grandie, nul ne le sait encore...
   

   
→ Je suis une erreur de la nature : Kriemhilde se sent imparfaite, ratée, mal fichue et encombrante. La preuve ultime, elle l'a trouvée quand elle avait six ans : ses pieds ne sont dotés que de quatre orteils chacun. On ne la verra donc jamais pieds nus – même pour dormir, elle porte systématiquement des chaussettes. Elle a toujours eu un énorme complexe sur ses pieds, et l'a reporté sur le reste de sa personne...
   


 

“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

SORAJAÏ CHEMSA; aishwarya rai La Chieresque est fort intriguée par cette personnalité instable mais intensément curieuse. La Suédoise, de son côté, trouve en Sorajaï un puits d'informations sur le mode de vie de cette tribu autochtone et boit chaque parole sortant de ses lèvres. Du coup, Kriemhilde étouffe un peu Sorajaï qui n'ose plus trop s'approcher d'elle, la trouvant un peu trop collante. Leurs rapports sont en train de se dégrader et c'est mauvais pour l'intellect de l'ethnologue, déjà fragile...
   
ARIANE DE BOHEMONT ; evan rachel wood ; Elles sont amies, ces deux étrangères arrivées en Oblivion à quelques jours d'écart seulement. Kriemhilde a poursuivi son chemin vers le campement dont le chemin était fléché alors qu'Ariane restait en arrière pour en apprendre plus sur les peuplades locales, mais elles ont passé quelques jours ensemble à leur arrivée et se sont appréciées. Ariane a aimé avoir la pauvre créature sous son aile, et a savouré la terreur que ses histoires au coin du feu suscitaient chez elle. Kriemhilde, elle, est reconnaissante à la Suissesse de ne pas l'avoir abandonnée sur les chemins. Elles se recroiseront sûrement un jour dans Oblivion...
   
SVEN INARSSON ; gerard butler Sven et Kriem s'entendent à merveille. Il faut dire qu'à part l'écart d'âge, Kriemhilde est l'alter ego féminin de Sven. Dès leur rencontre, Sven s'est retrouvé en Kriem. Deux suédois, issus d'une famille nombreuse, un peu perdus à un certain moment de leur vie. Arrivée peu de temps après les Orphelins, Kriemhilde a vite été perdue dans ce monde assez hostile et inhospitalier aux premiers abords. C'était lui à son arrivée en Oblivion. Perdu. Confus. Quelque part, Kriem et Sven sont semblables - à l'exception qu'elle, elle est toujours aussi paumée ; et que lui est devenu un voyageur aguerri. Il représente pour elle un point d'ancrage en Oblivion, une sorte de mentor en qui elle peut avoir pleinement confiance. Sven voit en elle une âme perdue qu'il faut guider, épauler, protéger.
   

   



PV créé par Sorajaï - La contacter
Avatar : Miss Victory / Icônes : SinnerWhisper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Ven 8 Juil - 17:50

“ ariane mélisende de bohémont ”

evan rachel wood - négociable - prise


“informations générales ”

→ Nom : de Bohémont
→ Prénoms : Ariane Mélisende
→ Surnom : Ari'
→ Âge : 29 ans
→ Date et lieu de naissance : 04 août, Genève (Suisse)
→ Profession : Archéologue (spécialisation : civilisation Maya)
→ Avis sur Oblivion : Tout ceci est fort passionnant. Elle parie qu'en fouinant bien, elle pourra des vestiges d'anciennes civilisations éteintes au pied des merveilles tapies dans la jungle. Pour elle, Oblivion est un nouveau terrain de jeu et elle a hâte de l'explorer. 

   


   

→ Si j'étais un animal : Hibou
→ Si j'étais une plante : Chrysanthème
→ Si j'étais une merveille : Mausolée d'Halicarnasse
→ Si j'étais une couleur : Orange
Morbide Fataliste Enthousiaste Enjouée Cynique Franche Caractérielle Susceptible Organisée Réactive
   

“Tous ceux qui vivent ne sont point vivants ; et la mort n'est pas une porte qui s'ouvre en un sens seulement.” [Hjalmar Bergman]

   
Ariane. Une héroïne de la mythologie grecque s'est penchée sur le berceau de la petite Suissesse pour lui offrir ce prénom évoquant les mille et une circonvolutions labyrinthiques d'une vie tumultueuse : et la prophétie se réalisa, la petite Ariane ne sait pas rester en place. Enthousiaste et volontaire, c'était une enfant gaie et enjouée, presque hyperactive tant elle était partout à la fois, assouvissant sa curiosité de toutes les manières possibles. Ses enseignants saluaient sa grande vivacité tout en déplorant son caractère peu commode et sa susceptibilité. Mais l'un dans l'autre, Ariane était une enfant équilibrée : jusqu'au jour où un tueur en série assassina sauvagement ses parents alors qu'elle s'était réfugiée dans la penderie.

Beaucoup d'enfants auraient été traumatisés à vie... et Ariane le fut aussi. Elle développa soudain, dans sa huitième année, un intérêt morbide et une fascination pour la mort. Elle tua quelques petits animaux, se délectant de leur agonie, avant qu'un suivi psychologique ne lui soit imposé.A l'adolescence, elle découvrit la culture Maya qui glorifiait le sacrifice humain et prônait la mort comme une gloire. Elle se passionna pour cette civilisation, développant des intérêts que beaucoup auraient trouvés dérangeants, puis en fit son métier. Fascinée par la fin de toute vie, le sacrifice et le meurtre rituel, elle est venue en Égypte étudier certains déviations sectaires du culte d'Anubis au temps des Pharaons, et s'est retrouvée à crapahuter dans la Grande Pyramide pour trouver trace de leur passage sous le règne de Khéops. Avant d'avoir compris ce qui lui arrivait, elle aboutit en Oblivion où son enthousiasme naturel reprit le dessus : enchantée d'avoir ce nouveau terrain de jeu, elle est bien décidée à l'explorer, et s'intéresse de près aux coutumes des tribus autochtones.
   

   
→ Le chien est le meilleur ami de l'homme :  Ariane avait un chiot quand elle était plus jeune. Il lui a été offert à la mort de ses parents pour compenser la solitude affective de l'enfant, mais le traitement qu'elle lui fit subir n'était pas vraiment approprié venant d'une enfant de huit ans... Depuis, on lui offre plutôt des livres ou des vêtements...
   

   

“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

   
KRIEMHILDE SVANJA OBVERSSON ; teresa palmer Elles sont amies, ces deux étrangères arrivées en Oblivion à quelques jours d'écart seulement. Kriemhilde a poursuivi son chemin vers le campement dont le chemin était fléché alors qu'Ariane restait en arrière pour en apprendre plus sur les peuplades locales, mais elles ont passé quelques jours ensemble à leur arrivée et se sont appréciées. Ariane a aimé avoir la pauvre créature sous son aile, et a savouré la terreur que ses histoires au coin du feu suscitaient chez elle. Kriemhilde, elle, est reconnaissante à la Suissesse de ne pas l'avoir abandonnée sur les chemins. Elles se recroiseront sûrement un jour dans Oblivion...
   
ALESSANDRA SYLVIA MARQUEZ ; michelle rodriguez Entre ces deux là, rien ne va plus. Ariane n’a jamais pu apprécier l’ancienne militaire, et inversement. Elles ne savent pas pourquoi, mais c’est devenu physique, rien que se retrouver l’une en face de l’autre ou à côté, et tout peut exploser en une seconde. Elles ne s’aiment pas, et une chose est sûre, tout le monde le sait. Les noms d’oiseaux fusent souvent, et les bagarres ne sont pas plus rares.
   
TRACY DAVIS ; rachel weisz Dix ans les séparent et pourtant Ariane et Tracy sont amies malgré leurs différences. Elles partagent toutes deux une passion pour les merveilles d'Oblivion, les coutumes des chieresques, le danger de la jungle. En Oblivion depuis plus longtemps que Tracy, Ariane se trouve totalement dans son élément, Tracy aussi mais, les Orphelins forment une sorte de rempart à la soif d'aventures de l'architecte. Ariane a promis à Tracy de lui faire découvrir les moindres recoins d'Oblivion et, surtout, le temple d'Artémis que Tracy rêve de voir. Ariane est très attachée à Tracy, elle voit en elle une compagne de jeu néanmoins, elle craint que son côté morbide et son caractère viennent entacher cette relation pour le moment sans accroc.
KARJA ASAÏ ; helena bonham carter La sorcière des Chieresques fascine Ariane. La réciproque est vraie : Karja s'intéresse beaucoup à ce que la jeune Aventurière est en mesure de lui raconter sur les Mayas et les sacrifices humains. Elles discutent régulièrement de rituels étranges et d'accomplissements morbides dans une belle euphorie.
MEGHAN O'BRIEN ; eva green Meghan doit étudier la faune locale pour accomplir sa mission, et les cadavres fournis par Ariane sont un excellent sujet d'étude. Elle a remarqué quelques différences de physiologie, et attend avec impatience qu'Ariane lui procure de plus gros spécimens pour poursuivre ses analyses. Qui sait, peut-être que sa nouvelle amie parviendra à lui apporter un cadavre de griffon à disséquer... ?
   

   



PV créé par Sorajaï - la contacter
Avatar : Lennox
Icônes : cassydia


Dernière édition par Seven le Mar 5 Mai - 2:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Ven 8 Juil - 18:38

“ françois antoine ardant ”

johnny depp - assez négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : Ardant
→ Prénoms : François Antoine
→ Surnom : Au choix
→ Âge : 37 ans
→ Date et lieu de naissance : 14 juillet 1977, à Orléans
→ Profession : Artiste peintre
→ Avis sur l'arrivée des Orphelins : Ce monde, tout de couleurs et de senteurs étranges, parle à l'artiste en lui. Il voudrait pouvoir s'arrêter et fixer cette beauté exotique sur la toile, mais sans ses pinceaux, ça risque d'être compliqué...





→ Si j'étais un animal : Chat persan
→ Si j'étais une plante : Opium
→ Si j'étais une merveille : Le phare d'Alexandrie
→ Si j'étais une couleur : Indigo
Fantasque Bohême Talentueux Imprévisible Séducteur Inconstant Volage Malicieux Taquin Charmeur

 
“L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible.” [Eugène Fromentin]

   
Fils unique dans une famille d'artistes tous plus fantasques les uns que les autres, François a grandi baigné de musique et de couleurs. Sa mère, pianiste de talent et chanteuse occasionnelle, lui donna le goût des notes et des mélodies. Il tira de son père, aquarelliste réputé, un grand sens esthétique et coup de crayon ajusté. Il aima les arts depuis sa plus tendre enfance, éduqué en ce sens, et fut orienté très tôt vers un cursus scolaire adapté à sa passion. Ses parents étaient riches – très, même. Il put donc vivre sur ses rentes, laissant libre cours à son talent qui lui rapporta des sommes conséquentes, et ce dès son premier vernissage. Amoureux des vieilles pierres et des demeures anciennes, il fit l'acquisition d'un manoir en Touraine où il s'installa, avant de le remplir de ses toiles. Dans sa vie, de nombreuses conquêtes : femmes éphémères pour un homme qui avait besoin de séduire, de plaire, au moins tout autant que respirer. Plein d'humour, amusant et fantasque, il attire les femmes comme la lumière attire les papillons.

Cela dura jusqu'à l'été de sa trentième-cinquième année. Au cours de vacances à Versailles, il croisa le chemin d'une femme qui saisit son cœur et frappa son sens esthétique. Elle était belle, avec cette sorte de charme éthéré qui l'avait toujours attiré, mais tout en elle était enveloppé de cette aura de... deuil. Il l'approcha, se la fit présenter, lui proposa de poser pour lui. La veuve se laissa convaincre pour se distraire de sa peine et de son chagrin. Au fil des mois, les toiles représentant Cassandre s'accumulèrent, leur relation s'approfondit. Deux ans après leur rencontre, ils se mariaient – et six mois plus tard, elle disparut. Prétendument partie sur un site de fouilles. Sauf qu'on l'appela pour lui dire qu'elle avait disparu corps et bien avec le groupe de touristes auquel elle s'était jointe... Comment cela ? Pas de fouilles ? Perturbé par le mensonge de son aimée, inquiet à l'idée qu'elle se soit volatilisée au même endroit que son premier époux, il se décida à se rendre sur place pour la retrouver. Et bascula en Oblivion, à son tour...
   

   
→  Sainte Marie, pleine de Grâce :La première toile qu'il fit de Cassandre la figurait sous les traits de la Vierge Marie, commande d'une église catholique parisienne. Il aima tellement le résultat qu'il garda la toile pour lui et l'installa dans la chapelle ancienne de son château de Touraine.
   

   

   

   
“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

   
CASSANDRE ARDANT ; diane kruger François, c'est la seconde chance de Cassandre. Tout les oppose : leur niveau social, leur carrière, leurs goûts, et pourtant ils se vouent l'un à l'autre un amour sincère, plus profond peut-être du côté de François, car Cassandre n'a jamais oublié Alexandre, son premier époux. Leur relation est basée sur la confiance et la légèreté : ils rient et s'amusent beaucoup l'un de l'autre. Mais maintenant que Cassandre a filé en Oblivion chercher Alexandre, une ombre plane sur leur couple. François ne l'a pas encore revue, étant tout juste arrivé, mais leurs retrouvailles risquent d'être tendues
   
ALEXANDRE BEAUHARNAIS ; jake gyllenhal  Ah, François et Alexandre. Ils ne se sont pas encore rencontrés, bien sûr. Heureusement. Oblivion ne résisterait sûrement pas à leur confrontation. Le point d'achoppement de leur future rivalité ? Leur femme, bien sûr. Oui, parce qu'ils ont épousé la même. Cassandre. La belle Cassandre qui a perdu Alexandre alors qu'il se perdait dans Oblivion, et qui de retour à Paris, s'est laissée séduire après plusieurs années par François... qu'elle a fini par épouser, Alexandre ayant été déclaré officiellement mort. Pauvre Cassandre, amoureuse de deux hommes ! L'un et l'autre se battront pour elle, c'est sûr : et elle, qui choisira-t-elle ?
SVEN INARSSON ; gerard butler Ils ne se sont croisés qu'une seule fois, mais cela a suffi : ils se haïssent cordialement. Leur cohabitation n'a duré que quelques jours, mais c'était trop déjà pour les goûts huppés de François... Quelques paroles méprisantes s sur la Valkyria, son capitaine et la jungle, et il n'en fallait pas plus pour que Sven ait une envie irrépressible de balancer par-dessus bord son insupportable passager. Heureusement qu'ils ne sont pas amenés à se fréquenter... pour le moment.
   

   



PV créé par Sorajaï - la contacter
Avatar : Valingaï / Icônes : Prétention & Lumi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Mer 11 Fév - 21:38

“ athenaïs thena versondre  ”

amy adams - négociable (pour une rousse) - prise


“informations générales ”

→ Nom : Versondre, née Kaligaris
→ Prénoms : Athénaïs
→ Surnom : Théna
→ Âge : 40 ans
→ Date et lieu de naissance : 12 janvier, à Athènes
→ Profession : Directrice d'une maison d'édition spécialisée dans la littérature érotique
→ Avis sur Oblivion : L'endroit l'effraie beaucoup. Elle se sent très seule et vulnérable depuis son arrivée et redoute intensément la rencontre avec les autochtones. Même si elle refuse de l'avouer, elle pense que sa sœur et sa fille n'ont pas survécu, et appréhende de ne trouver que leurs tombes au bout du chemin. Si elle est là, c'est avant tout pour Isaac.





→ Si j'étais un animal : Une martre
→ Si j'étais une plante : Un saule pleureur
→ Si j'étais une merveille : Le Mausolée d'Halicarnasse
→ Si j'étais une couleur : L'ambre
angoissée pessimiste dépendante poète rusée adroite susceptible exigeante affectueuse

“ Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris.” Victor Hugo

Athénaïs est née au cœur d'un hiver particulièrement froid sur Athènes. Premier enfant d'un couple uni par intérêt, elle déçut profondément les espoirs de son père qui exigeait un garçon, et ceux de sa mère qu'un héritier mâle aurait délivrée du très inopportun devoir conjugal. Deux ans plus tard, lorsque Madame Kaligaris mit au monde une seconde fille, trahissant à nouveau les attentes de Monsieur, l'ambiance familiale se dégrada quelque peu. La naissance de la petite seconde avait été délicate, et Madame était stérile - la froideur glaciale d'un éternel hiver saisit la maisonnée.

Enfant peu aimée, délaissée par son père qui n'était pas intéressé par ses filles, tenue à l'écart par sa mère qui lui reprochait inconsciemment d'être née fille et de l'avoir obligée à cette seconde grossesse désastreuse, Athénaïs n'avait comme seule affection que celle de sa cadette, Istalia, qui la couvait d'une adoration sans limites. Enfant brillante, réfugiée dans les livres qui l'instruisirent des choses de ce monde, Théna grandit isolée, socialement inadaptée, en rupture totale avec les jeunes filles de son âge qui lui semblaient tellement futiles.

Petit à petit, c'est dans la drogue que Théna se réfugia - ignorée par ses parents, puisant dans les fonds sans limites de son richissime père, elle entama l'année de ses seize ans les coudes marqués par les seringues. Et c'est une overdose qui la précipita dans un poteau sur l'autoroute, au volant d'une voiture dérobée à ses parents l'année de ses dix-huit ans. C'est dans le coma, à l'hôpital, que l'on découvrit qu'elle était enceinte. De qui ? Personne n'aurait su le dire. Peu après son dix-neuvième anniversaire, une césarienne fut pratiquée pour permettre à l'enfant de vivre, et son coma continua. Les parents Kaligaris reçurent la garde du bébé qu'ils voyaient comme l'enfant de la honte - après un an à engager des nourrices pour l'élever à leur place et ne surtout pas s'en occuper, c'est avec soulagement qu'ils virent Thalia quitter pour de bon le domicile familial, sa nièce d'un an sous le bras.

Théna dormait toujours. Régulièrement, Thalia amenait bébé Artemisia voir sa mère sur son lit d'hôpital, tentant tant que bien que mal d'instaurer un lien entre le bébé et sa mère. Six ans passèrent.

Istalia et Artemisia disparurent sans laisser de trace. Quelques mois plus tard, Monsieur et Madame perdirent la vie lors d'un cambriolage qui tourna mal. Les millions des Kaligaris se mirent eux aussi à dormir sur les comptes en banque qui revenaient désormais à Athénaïs, et son sommeil continua encore trois années.

Cela faisait dix ans que Théna comatait lorsqu'Isaac Versondre décida de tenter sur elle une opération de chirurgie expérimentale censée pouvoir résorber les dommages causés à sa boîte crânienne par l'accident de voiture. Il avait fait son internat de médecine dans le service des comateux, et la suivait depuis des années - un orgueil forcené le poussa à tenter, avec la fougue des jeunes chirurgiens, l'opération du dernier espoir. Entouré par les grands spécialistes européens, il opéra - pendant plus de seize heures, réparant minutieusement par un matériau de synthèse les fibres cérébrales endommagées.

Son visage était le premier qu'Athénaïs vit en se réveillant, des semaines plus tard. La rééducation fut longue, très longue - ses centres moteurs avaient été touchés par l'accident, ses muscles atrophiés par dix ans d'inactivité, et réapprendre à se déplacer fut long, et compliqué. La rééducation mentale prit deux ans : pour chasser les démons de Théna, et faire de l'adolescente rebelle une femme adulte. A ses vingt-huit ans, Athénaïs sortit du service où elle avait passé une décennie.

A ses trente-trois ans, elle était mentalement adulte.

A ses trente-quatre, elle épousait Isaac et reprenait l'une des entreprises familiales, une maison d'édition prestigieuse spécialisée dans la littérature pour adultes. Son bonheur s'installa dans un train-train quotidien agréable - mais elle se savait mère d'une enfant disparue, et l'absence d'Istalia lui pesait lourdement sur le cœur. Aussi, lorsque James McAllister la contacta pour lui expliquer qu'il pensait savoir où les deux disparues étaient passées, la tentation de l'accompagner fur terrible - mais les séquelles de son accident l'empêchaient d'envisager sereinement une expédition dans l'inconnu.

Isaac partit à sa place, sur le serment de revenir, avec Thalia et Thémis s'il lui était possible.

Huit mois passèrent après sa disparition, et la veille de ses quarante ans, Athénaïs céda à la tentation. En Egypte, elle rencontra le guide qui avait accompagné les Orphelins sur le Plateau de Gizeh, et fit à son tour son entrée en Oblivion.

Quinze jours après son arrivée, elle attend à l'orée de la jungle, terrorisée, qu'on vienne la chercher...

→ Je ne t'écoute que d'une oreille : Lors de l'accident, Théna prit un bon coup sur la tête, et le reste de son corps fut assez abîmé. Outre sa boîte crânienne endommagée, Isaac dut lui poser une prothèse vertébrale qui lui permet de marcher avec une certaine raideur, et elle n'entend plus d'une oreille à cause d'un étrier pulvérisé. L'état de son canal auditif empêchant toute implantation, elle reste sourde à gauche, et tend donc toujours son oreille droite pour mieux entendre.



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

ISAAC VERSONDRE ; tom mison Un profond amour unit les deux époux. Théna lui doit sa vie, son existence entière : sans lui, elle serait toujours dans le coma, ou bien décédée. Isaac adore positivement sa femme, toute de force et de fragilité mêlées, aussi impatiente que prudente, aussi spontanée que réfléchie.  Leur séparation quand Isaac est parti chercher les disparues a été difficile, et il ne sait pas encore qu'Athénaïs l'a suivi, profondément inquiète de tous ces mois de silence.
ARTEMISIA KALIGARIS ; alexandra daddario Athénaïs n'a jamais oublié sa fille : son absence lui pèse cruellement, chaque jour un peu plus. Mais voilà, même si elle est à présent en Oblivion pour retrouver son enfant à présent adulte, Artemisia, elle, ne ressent nulle peine suite à leur séparation. Pour la jeunette, sa mère, c'est Istalia : la soeur d'Athénaïs, et sa mère naturelle n'est rien d'autre que le souvenir flou d'une belle dame perpétuellement endormie à l'hôpital. Que Théna n'essaie pas de voler Thémis à Thalia : ce serait la guerre...
ISTALIA KALIGARIS ; jessica chastain Jeunes, les deux soeurs étaient inséparables, seul appui l'une de l'autre dans ce cocon familial gangréné. Puis l'accident et le coma de Théna l'ont tenue hors d'atteinte de Thalia, et la jeune femme a dû construire sa vie loin de sa soeur aînée. Aujourd'hui, elles devraient être heureuses lorsqu'elles se retrouveront ; cependant, l'affection toute filiale d'Artemisia risque de compliquer les choses. La jalousie pourrait-elle séparer ces deux soeurs ?






PV créé par Sorajaï - la contacter
Avatar : Shiya
icônes : ithika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:00

“ loman faulkner ”

santiago cabrera - négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : Faulkner
→ Prénoms : Loman
→ Surnom : Au choix
→ Âge : 37 ans
→ Date et lieu de naissance : 11 janvier, à Ellesmere Hall
→ Profession : Politicien
→ Avis sur  Oblivion : C'est une mine de ressources à exploiter. Je veux être le premier à me les approprier : ensuite, je pourrai les monnayer au plus offrant. Une fois la Confrérie bien installée, rien ne pourra nous arrêter !





→ Si j'étais un animal : Un aigle
→ Si j'étais une plante : Le lierre
→ Si j'étais une merveille : Zeus Olympien
→ Si j'étais une couleur : Écarlate
égoïste - charismatique - menteur - opportuniste - obstiné - intelligent - courageux - passionné

“il n'existe pas de forts ni de faibles : juste ceux qui ont le pouvoir, et ceux qui le subissent”

Loman est l'enfant unique de l'actuel Lord Ellesmere, Duncan sixième du nom. Il a été élevé dans la richesse et l'opulence, et très jeune on lui inculqua le sens du devoir que sa famille s'était fixé depuis deux siècles : trouver comment s'approprier le monde légendaire d'Oblivion, et faire main basse sur ses richesses. Excellents professeurs, universités prestigieuses : rien ne fut refusé au petit lord dont l'intelligence se fit remarquer dès le plus jeune âge. Prometteur, Loman fut forgé par son père, modelé en une arme parfaite, merveilleux équilibre entre le penseur et l'homme d'action. A ses vingt-quatre ans, il épousa la femme qu'on avait élevée pour lui, fille de la vieille noblesse écossaise comme lui, agent de la Confrérie du Seuil, comme lui également. Les années passèrent – et si l'amour n'existait pas entre eux, Loman et Janet ont toujours été une bonne équipe. Bon orateur, charismatique et séducteur, il est un leader approprié pour l'organisation, et son père vieillissant lui en cède les rênes à ses trente-cinq ans. Loman a passé des années à renforcer les rangs, recrutant avec prudence scientifiques et hommes de main : le retour inopiné d'un disparu en mer après des années d'absence et son nouvel escamotage lui laissent à penser que le moment est bientôt venu.

Et en effet, l'année de ses trente-sept ans, l'équipe scientifique parvient enfin à prédire les ouvertures des portails. Quelques mois sont nécessaires à l'assemblage de l'équipe de reconnaissance Alpha, puis le départ est ordonné. Loman délègue la gestion de la Confrérie à son père en son absence, et part en Oblivion avec son épouse, une dizaine de scientifiques et une phalange de mercenaires. Leur objectif ? Installer une base arrière discrète et repérer les lieux avant l'arrivée de l'équipe Oméga, prévue douze mois plus tard, qui aura la tâche de conquérir ce nouveau monde.

→ Pas de morale, pas de principes : Loman n'hésite pas à exploiter toutes les ressources à sa disposition pour atteindre ses buts, que la « ressource » en question soit d'accord, ou pas. L'un des scientifiques du groupe est officiellement médecin ; et officieusement légiste. S'il est là, c'est pour veiller à la santé de l'équipe Alpha, oui – mais c'est surtout pour disséquer Sven Inarsson une fois qu'ils lui auront mis la main dessus...



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

JANET FAULKNER ; lana parrilla Ils sont mari et femme, mais c'est un mariage de raison bien plus que de sentiment : entre eux, point d'amour, et point d'enfant. Loman la trompe allègrement, et Janet n'y a jamais rien redit, bien consciente d'être dépendante de lui financièrement. Cela dit, ils sont d'excellents partenaires sur le plan professionnel : lui le visionnaire, elle la porte-parole, ils ont nettement contribué à l'essor clandestin de la Confrérie du Seuil et savent bien ce que chacun d'eux doit à l'autre. En Oblivion, ils sont complémentaires : Loman s'occupe plutôt de manager les scientifiques, Janet se chargeant des agents d'infiltration en mission.
CHRISTINE MISSELTHWAITE ; shantel vansanten Elle est intéressante, Christine : elle est océanographe, et il n'y en a pas dans l'équipe de Loman. Il tente de gagner ses bonnes grâces pour qu'elle lui parle de ses observations, et son charme fait un peu tourner la tête de Christine. Elle ne sait pas qu'il a pour objectif de dominer Oblivion et de contrôler ses trésors, alors elle se laisse faire pour l'instant. Qui sait, peut-être deviendra-t-elle membre de la Confrérie un jour prochain ?
KARJA ASAÏ ; helena bonham-carter Loman recherche activement les personnes dotées de sept chevrons. Le premier sur la liste est évidemment Sven Inarsson, mais Karja court de gros risques si son chemin venait à croiser celui de la Confrérie. Pour le moment, ce n'est pas encore le cas, mais si jamais Loman et ses scientifiques découvrent que la sorcière se balade avec la clé de la Porte d'Ishtar tatouée sur le bras, les choses deviendront tendues.





PV créé par Sorajaï - la contacter

Avatar : Hollow Bastion
Icônes : Hell on Heels


Dernière édition par Seven le Dim 1 Nov - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:00

“ janet faulkner ”

lana parrilla - négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : Faulkner
→ Prénoms : Janet
→ Surnom : Au choix
→ Âge : 35 ans
→ Date et lieu de naissance : 14 octobre, à Glasgow
→ Profession : Relations publiques
→ Avis sur Oblivion : Ce trésor doit m'appartenir : j'ai travaillé trop dur pour qu'il me passe sous le nez ! Si je parviens à m'approprier ses richesses et ses secrets, je ne serai plus jamais dans le besoin. Ce monde, c'est ma planche de salut.





→ Si j'étais un animal : Une salamandre
→ Si j'étais une plante : Un ajonc
→ Si j'étais une merveille : Le Temple d'Artémis
→ Si j'étais une couleur : grenat
méfiante - déterminée - résolue - prudente - prévoyante - débrouillarde - fière - cultivée

“il faut d'abord toucher le fond avant de pouvoir s'élever au firmament”

Janet est l'aînée d'une fratrie composée de son frère et de deux sœurs plus jeunes. En tant qu'héritière de la richesse familiale et tenante du futur titre de noblesse, elle a été élevée dans l'exigence la plus sérieuse, faisant d'elle aujourd'hui une femme sérieuse, un peu hautaine, un peu distante. Parfait petit robot dont d'autres poussaient les boutons, elle a grandi isolée de ses cadets, environnée par une masse de culture qu'on attendait de la voir ingurgiter, tandis qu'on lui inculquait une fidélité fanatique à la Confrérie du Seuil. Depuis ses plus jeunes années, elle était en effet destinée à être l'épouse et la partenaire du futur Lord Ellesmere, vouée à le soutenir et à lui venir en aide dans la gestion de la Confrérie. Leur entente est aujourd'hui relativement bonne, même si l'amour n'a jamais fleuri entre eux, et que Janet ne semble pas capable de lui donner d'héritier. Elle a étudié l'art de la communication dans les universités les plus prestigieuses – tout le monde pense que sa famille est forte et puissante, mais la vérité, c'est que la ruine les a rattrapés. Sans les largesses de Loman qui règle leurs dettes, le scandale les frapperait ; et il est hors de question que le ridicule afflige l'épouse d'un Ellesmere, alors Loman paie. Achetant ainsi la présence de son épouse à ses côtés en Oblivion: Janet n'avait aucune envie d'y partir avec l'équipe Alpha.

Et en effet, l'année de ses trente-cinq ans, l'équipe scientifique de la Confrérie parvient enfin à prédire les ouvertures des portails. Quelques mois sont nécessaires à l'assemblage de l'équipe de reconnaissance Alpha, puis le départ est ordonné. Loman délègue la gestion de la Confrérie à son père en son absence, et part en Oblivion avec son épouse, une dizaine de scientifiques et une phalange de mercenaires. Leur objectif ? Installer une base arrière discrète et repérer les lieux avant l'arrivée de l'équipe Oméga, prévue douze mois plus tard, qui aura la tâche de conquérir ce nouveau monde.

→ Au dernier moment : Janet a bien failli ne jamais devenir Lady Ellesmere. Quelques semaines avant son mariage, elle a appris la ruine de sa famille, et a eu le sentiment d'être monnayée comme une marchandise par ses parents. Sa fierté s'est révoltée, et elle a fait ses valises pour partir : mais la pensée de ses cadets l'a retenue, et elle a décidé qu'elle ne souhaitait pas qu'ils aient à assumer les erreurs de leurs parents ; alors, elle est restée et a épousé Loman. Il lui arrive de le regretter.



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

LOMAN FAULKNER ; santiago cabrera Ils sont mari et femme, mais c'est un mariage de raison bien plus que de sentiment : entre eux, point d'amour, et point d'enfant. Loman la trompe allègrement, et Janet n'y a jamais rien redit, bien consciente d'être dépendante de lui financièrement. Cela dit, ils sont d'excellents partenaires sur le plan professionnel : lui le visionnaire, elle la porte-parole, ils ont nettement contribué à l'essor clandestin de la Confrérie du Seuil et savent bien ce que chacun d'eux doit à l'autre. En Oblivion, ils sont complémentaires : Loman s'occupe plutôt de manager les scientifiques, Janet se chargeant des agents d'infiltration en mission.
DIARMAID SOMHAIRLE ; tom hiddleston Ce n'est pas raisonnable, ils le savent l'un et l'autre. Si les frasques de Loman ne sont un secret pour personne, Janet a l'image d'une femme fidèle et digne, et il ne faudrait pas que son époux ait vent de ses indiscrétions. En effet, il n'octroiera jamais à sa femme la liberté qu'il se permet, et les relations deviendraient très tendues entre le chef de la Confrérie et le responsable de sa sécurité si le pot aux roses était découvert.
SIBEAL HAWTHORNE ; sofia pernas Les relations entre Janet et Sibeal sont peu démonstratives, mais bien réelles. Sibbie voit bien le mariage sans amour auquel sa tutrice est confrontée chaque jour et la plaint sincèrement de ne pas avoir trouvé de bonheur ; Janet est terriblement fière de sa pupille et apprécie de l'avoir à ses côtés en Oblivion. Elle a en elle une grande confiance, mais s'inquiète toujours un peu quand Sibbie part se mêler aux gens du coin.





PV créé par Sorajaï
Avatar : Lux
Icônes : sempre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:01

“ sibeal hawthorne ”

sofia pernas - négociable - réservée


“informations générales ”

→ Nom : Hawthorne
→ Prénoms : Sibeal
→ Surnom : Sibbie
→ Âge : 23 ans
→ Date et lieu de naissance : 1er juin, sur l'île de Man
→ Profession : Mercenaire
→ Avis sur Oblivion : Janet m'a toujours dit que c''était la terre promise, pour les gens nés dans le ruisseau comme moi. J'ai toujours rêvé de conquérir ce monde pour devenir enfin quelqu'un, être importante, et respectée, et crainte. Ma chance est à portée de ma main...





→ Si j'étais un animal : une cigogne
→ Si j'étais une plante : une fougère
→ Si j'étais une merveille : le Mausolée d'Halicarnasse
→ Si j'étais une couleur : anthracite
renfermée - solitaire - fanatique - dévouée - opportuniste - ambitieuse - cynique - hautaine

“si tu ne veux pas que le monde ne t'écrase, domine-le”

Sibeal a été trouvée sur les marches d'un église, âgée de quelques mois à peine, sur l'Ile de Man. La personne qui l'a déposée là l'avait soigneusement empaquetée dans une couverture élimée, mais propre ; et autour de son cou, il y avait un médaillé gravé de la lettre S. Les religieuses auxquelles on a confié le bébé l'ont donc nommée Sibeal, et comme nom de famille, ont choisi Hawthorne, en hommage aux buissons d'aubépine qui encadraient les marches de l'église. Elle a grandi là, à l'orphelinat, seule de son âge, et se réfugia dans l'étude très tôt. Elle vivait dans les livres, respirait l'imagination, et songeait à l'évasion avec un désespoir de plus en plus grand. A l'âge de dix ans vient la délivrance : couronnée d'excellents résultats scolaires, elle bénéficie d'un programme de charité mis en place par la famille Faulkner depuis des générations, pour les élèves prometteurs. Elle est identifiée à ses treize ans comme instrument potentiel de la Confrérie, et les Faulkner l'adoptent officiellement. Les années qui suivent développent ses compétences physiques, on lui enseigne l'art du combat puisqu'elle dédaigne les sciences, et elle apprend de Janet et Loman tout ce qui concerne Oblivion. L'enfant pétrie d'imaginaire en est comblée, et parcourt avec délices toutes les sources d'information sur Oblivion qu'elle peut trouver.

Dix ans plus tard, l'enfant a grandi, et s'est muée en femme dévouée à ses idéaux, à la limite du fanatisme. Minutieusement entraînée par ses tuteurs, elle est une bonne combattante et un vaillant petit soldat, c'est donc tout naturellement qu'elle s'est portée volontaire pour intégrer l'équipe Alpha, et continuer à veiller sur Loman et Janet. Sa mission en Oblivion est de partir en reconnaissance, et d'évaluer les populations locales pour repérer de potentiels alliés.

→ S comme... : Sibbie ne s'est jamais dessaisie du médaillon qu'on avait glissé à son cou lorsqu'elle a été abandonnée sur le parvis de l'église dans son couffin. Elle le porte en permanence, bien visible, se disant que peut-être si elle venait à croiser l'un de ses parents, elle serait reconnue ainsi. Elle n'a jamais rencontré personne qui réagisse à cet objet, mais cela viendra peut-être un jour ?



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

JANET FAULKNER ; lana parrilla Les relations entre Janet et Sibeal sont peu démonstratives, mais bien réelles. Sibbie voit bien le mariage sans amour auquel sa tutrice est confrontée chaque jour et la plaint sincèrement de ne pas avoir trouvé de bonheur ; Janet est terriblement fière de sa pupille et apprécie de l'avoir à ses côtés en Oblivion. Elle a en elle une grande confiance, mais s'inquiète toujours un peu quand Sibbie part se mêler aux gens du coin.
SIOBHAN MCCREARY ; eliza taylor Deux Écossaises en Oblivion – Siobhan et Sibeal se sont entendues dès leur rencontre, et Sibbie a été stupéfaire de découvrir un restaurant McDonald's installé en pleine jungle. Elle se sert de Siobhan pour obtenir des informations sur les natifs d'Oblivion, et note précieusement tous les détails obtenus sur les personnes arrivées avant la Confrérie, pour mieux déterminer lesquels seraient susceptibles de se rallier à eux.
NIALL SOMHAIRLE ; thomas brodie-sangster Ils sont les benjamins de l'équipe Alpha : entre le frère du chef de la sécurité et la pupille du leader de la Confrérie, l'entente est bonne et les relations harmonieuses. Les traits juvéniles de Niall et les talents d'adaptation de Sibeal font d'eux les parfaits agents d'infiltration et leurs missions respectives se complètent. Niall a choisi Sibbie comme cible de ses tentatives de coercition toutefois, et petit à petit, il tente de faire évoluer sa manière de voir Oblivion. Sans succès, pour le moment... mais les opinions de Niall comptent pour Sibbie, alors, qui sait, un jour peut-être ?





PV créé par Sorajaï
Avatar : Yasmine
Icônes : yenapaswesh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:02

“ diarmaid somhairle ”

tom hiddleston - négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : Somhairle
→ Prénoms : Diarmaid
→ Surnom : Diar
→ Âge : 37 ans
→ Date et lieu de naissance : Au choix
→ Profession : Mercenaire
→ Avis sur Oblivion : L'endroit est flippant, mais je suis là pour évaluer les atouts militaires des locaux, alors j'évalue. Ils ont pas l'air trop menaçants. La jungle, par contre, je suis pas trop fan... Vivement que les renforts arrivent.





→ Si j'étais un animal : un jaguar
→ Si j'étais une plante : un pin parasol
→ Si j'étais une merveille : le Colosse de Rhodes
→ Si j'étais une couleur : Bleu roi
impulsif - méticuleux - prévoyant - ordonné - prétentieux - autoritaire - séducteur - débrouillard

“prudence est mère de sûreté”

Diarmaid vient d'une famille nombreuse : il a six sœurs échelonnées tous les deux ans, et un frère de quinze ans son cadet, le petit dernier de la lignée. Très protecteur des plus jeunes, il a grandi dans la tradition de la Confrérie du Seuil, préparé dès ses plus jeunes années à servir la cause par la force de ses bras. Tel est l'apanage des familles plus modestes : sans argent pour faire de brillantes études, on fait travailler ses muscles, et ce système convient très bien à Diarmaid. Encadrer sa nuée de cadets lui a appris l'autorité, faisant de lui un homme respecté et charismatique. Très organisé, il est rarement pris au dépourvu. A la fin de ses études, une fois diplômé du lycée, il a arrêté là sa scolarité et a rejoint l'entreprise familiale : le pub de son père dans un quartier populaire de Glasgow. Il a travaillé là pendant quinze ans, collectionnant les conquêtes mais sans jamais élire une épouse, passant de bras en bras sans s'attacher. A ses trente-trois ans, il a été désigné pour prendre en main l'entraînement des nouvelles recrues de terrain, parmi lesquelles son jeune frère. Méticuleux, il a veillé à les répartir par compétences et aptitudes naturelles, augmentant de 25% l'efficacité des nouvelles unités.

C'est ainsi que, lors de la sélection de l'équipe Alpha, c'est Diarmaid qui a reçu le commandement du détachement de gros bras. Il a personnellement sélectionné chacun des sept mercenaires l'accompagnant ; choisissant entre autres la compétente pupille des Faulkner et son propre frère, deux agents spécialisés dans l'infiltration. Les cinq autres sont des experts dans leurs domaines respectifs : la traque, les pièges offensifs et défensifs, le tir, la reconnaissance et la stratégie. Diar est très fier de sa troupe, et veille avec vigilance sur la sécurité de tous.

→ Child of mine : Le père Somhairle n'a jamais été vraiment présent pour les derniers-nés de la fratrie : très pris par son métier, il a quelque peu délégué la supervision des plus jeunes à son aîné, qui a pris très à coeur cette responsabilité et a couvé avec dévouement ses six soeurs et son petit frère. Maintenant qu'ils ont tous grandi, ça lui manque un peu d'avoir des petits dans les pattes, et il songe à se caser une fois la mission terminée, et qui sait ? Peut-être faire quelques bébés.



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

NIALL SOMHAIRLE ; thomas brodie-sangster Deux garçons pour six filles : l'un protecteur, l'autre protégé, ils ont une relation bien plus filiale que fraternelle. Diarmaid est le référent paternel de Niall, et s'inquiète pour lui comme un père le ferait pour un fils. Malgré son opinion radicalement divergente de celle de son frère concernant Oblivion, regrettant qu'ils soient ennemis dans les faits, Niall lui voue un amour sincère et espère ardemment parvenir à le rallier à sa cause le moment venu.
JANET FAULKNER ; lana parrilla Ce n'est pas raisonnable, ils le savent l'un et l'autre. Si les frasques de Loman ne sont un secret pour personne, Janet a l'image d'une femme fidèle et digne, et il ne faudrait pas que son époux ait vent de ses indiscrétions. En effet, il n'octroiera jamais à sa femme la liberté qu'il se permet, et les relations deviendraient très tendues entre le chef de la Confrérie et le responsable de sa sécurité si le pot aux roses était découvert.
SVEN INARSSON ; gerard butler La cible de Diarmaid, c'est Sven Inarrson : la Confrérie a la certitude qu'il fait partie des détenteurs de la clé permettant les voyages d'un monde à l'autre, et mettre la main sur lui est une priorité absolue. Sven ne se doute absolument des noirs desseins des arrivants à son encontre pour le moment, et Diar compte bien mettre à profit l'effet de surprise. Enfin, pour cela, encore faut-il parvenir à le localiser...





PV créé par Sorajaï
Avatar : badass beard
Icônes : mythicedits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:02

“ niall somhairle ”

thomas brodie-sangster - négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : Somhairle
→ Prénoms : Niall
→ Surnom : Au choix
→ Âge : 22 ans
→ Date et lieu de naissance : Au choix
→ Profession : Mercenaire
→ Avis sur Oblivion  : ENFIN. Je rêve de cet endroit depuis presque dix ans, et maintenant je respire son air, je foule son sol - je dois trouver un moyen de le protéger de la Confrérie. Qui alerter parmi les natifs pour qu'ils se protègent ? En ont-ils seulement la capacité... ?





→ Si j'étais un animal : un marsouin
→ Si j'étais une plante : un trèfle
→ Si j'étais une merveille : La Pyramide de Kheops
→ Si j'étais une couleur : Or
observateur - rebelle - rusé - idéaliste - manipulateur - intransigeant - calculateur - soucieux - pessimiste

“la fin justifie les moyens”

Niall est le dernier enfant d'une famille nombreuse : entre lui et l'aîné de la fratrie, son frère Diarmaid, six sœurs s'échelonnent à deux ans d'intervalle. En conséquence, il a été couvé par toutes ses aînées, qui voyaient en lui une sorte de poupée vivante qui rendait les câlins, mais également par son frère, qui a été bien plus un père à ses yeux que leur géniteur, aimant mais très pris par la gestion de son pub qui faisait vivre toute la famille. Leur mère les a élevés dans le respect de l'ordre établi ; et Niall a su très tôt qu'il serait mercenaire pour la Confrérie du Seuil, tandis que ses sœurs étaient destinées à devenir des épouses convenables. Sans influence extérieure, Niall aurait sûrement été un loyal partisan du Seuil, mais voilà : à l'école, il eut pendant trois ans la même enseignante, qui lui enseigna à penser par lui-même et lui offrit la clé de la remise en question. Niall se mit à réfléchir ; et son imagination s'emballa. A treize ans, dans le plus grand secret, il décida qu'Oblivion devait être protégé et non exploité – et cet idéalisme d'enfant s'est transformé en résolution d'adulte. Usant de son apparence juvénile comme d'une arme, il se spécialise en infiltration, et déploie des talents de manipulateur qui reposent sur sa bouille innocente, se frayant un chemin jusque dans l'équipe Alpha. Lorsque l'ordre de partir arrive, c'est avec la joie au cœur qu'il franchit le portail pour rejoindre Oblivion, profondément heureux de fouler le sol de la terre promise qu'il s'est juré de défendre.

Son objectif ? Se faire des alliés dans le groupe, et prévenir les locaux de ce qui les attend. Protéger Diarmaid, aussi : il aime profondément son frère et ne veut pas s'opposer directement à lui. Délicate position que celle de Niall...

→ Nothing to fear, nothing to hide : Niall est un excellent juge de caractère. Il cerne instinctivement la personnalité des individus qu'il rencontre, et peut donc jouer aisément sur leurs préjugés et leurs ressentis. Ainsi, il sait parfaitement que ses leaders ne s'aiment pas ; et que Janet Faulkner est la maîtresse de son grand frère...



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

DIARMAID SOMHAIRLE ; tom hiddleston Deux garçons pour six filles : l'un protecteur, l'autre protégé, ils ont une relation bien plus filiale que fraternelle. Diarmaid est le référent paternel de Niall, et s'inquiète pour lui comme un père le ferait pour un fils. Malgré son opinion radicalement divergente de celle de son frère concernant Oblivion, regrettant qu'ils soient ennemis dans les faits, Niall lui voue un amour sincère et espère ardemment parvenir à le rallier à sa cause le moment venu.
VIKKI JENSEN ; jennifer morrison Quand elle l'a vu, son cœur de sœur s'est effarouché : il semble si jeune pour arpenter la jungle comme ça ! Il lui rappelle son frère. Niall l'a bien senti, et en joue allègrement, obtenant la protection de Vikki lorsque c'est nécessaire. Grâce à elle, il a ses entrées chez les Orphelins et en profite pour recueillir une masse d'informations utiles. C'est mal de manipuler le cœur à vif d'une femme en deuil, il en a conscience : mais c'est pour la bonne cause !
SIBEAL HAWTHORNE ; sofia pernas Ils sont les benjamins de l'équipe Alpha : entre le frère du chef de la sécurité et la pupille du leader de la Confrérie, l'entente est bonne et les relations harmonieuses. Les traits juvéniles de Niall et les talents d'adaptation de Sibeal font d'eux les parfaits agents d'infiltration et leurs missions respectives se complètent. Niall a choisi Sibbie comme cible de ses tentatives de coercition toutefois, et petit à petit, il tente de faire évoluer sa manière de voir Oblivion. Sans succès, pour le moment... mais les opinions de Niall comptent pour Sibbie, alors, qui sait, un jour peut-être ?





PV créé par Sorajaï
Avatar : Schizophrenic
Icônes : istina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:03

“ saoirse o'brien ”

lara pulver - négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : O'Brien
→ Prénoms : Saoirse
→ Surnom : Au choix
→ Âge : 34 ans
→ Date et lieu de naissance : Au choix, à Inverness Castle
→ Profession : Astrophysicenne
→ Avis sur Oblivion : Un Paradis ! Un véritable miracle, une promesse et un cadeau, un espoir et un serment. Ce monde pourrait sauver l'Humanité si nous le traitons avec respect. J'espère que je parviendrai à remplir ma mission, moi l'agent double...





→ Si j'étais un animal : un manchot empereur
→ Si j'étais une plante : un bouton d'or
→ Si j'étais une merveille : les Jardins Suspendus de Babylone
→ Si j'étais une couleur : Emeraude
optimiste - idéaliste - discrète - sérieuse - concentrée - timorée - rêveuse - angoissée

“parce qu'en vérité, c'est ce que je suis. ingrate, rebelle, indigne : traîtresse à mon propre sang”

Toujours perdue dans ses rêves, Saoirse – toujours la tête dans les étoiles ! Chez les O'Brien, les filles ont toujours été laissées libres de faire ce qu'elles voulaient de leur vie, tant qu'elles obéissent aux directives de la Confrérie rejointe plus de cinq générations plus tôt. Les deux sœurs n'y font pas exception : la famille n'est pas riche, mais les subventions des Faulkner devant l'excellence scolaire de Saoirse et Meghan leur ont permis de faire de longues études. C'est en astrophysique que Saoirse s'est dirigée, avec l'aval de la Confrérie qui ne disposait pas encore de scientifiques dans le domaine spatial jusque-là. Elle a toujours rêvé des étoiles, et de l'influence des astres sur la vie humaine – notamment la force de gravité générée par la Lune. Les témoignages épars mentionnant la possibilité d'une double lune en Oblivion, Saoirse a axé ses récentes recherches sur ce thème, espérant ainsi être choisie lors du départ de la première équipe, s'il devait avoir lieu de son vivant. Ce que personne ne sait au sein de la Confrérie, c'est qu'elle a d'autres motivations pour rejoindre la terre promise : elle compte passer à l'ennemi à la première occasion, elle l'idéaliste forcenée, parce qu'elle a appris au cours de ses études la sauvage fragilité de la vie et le talent de Mère Nature ; et qu'elle ne souhaite pas qu'Oblivion ne succombe aussi à la folie des hommes.

Ses efforts toutefois ont porté leurs fruits : habituées à travailler en équipe et à agir de concert, sa sœur Meghan et elle ont été choisies pour leurs aptitudes scientifiques, et leur profil psychologique les montrant adaptables et pleines de ressources, elles ont rejoint l'équipe Alpha. En un mois de présence sur le sol oblivéen, Saoirse a tenté plusieurs approches des natifs, mais continue à jouer les petits soldats pour le moment, guettant la première opportunité.

→ Deux : Deux ! Deux lunes, les témoignages des fous disaient vrai ! Saoirse est en état de transe perpétuelle depuis qu'elle peut étudier de plus près les lunes jumelles d'Oblivion. Elle compte bien se faire raconter toutes les histoires possibles, et a déjà décidé qu'elle les trouvait superbes. Fascinée, elle est particulièrement enthousiaste de voir qu'elle restent visibles en plein jour, et que la plus proche d'elles est bien plus grosse dans le ciel que la Lune ne l'est de la Terre. Voilà qui promet des marées mémorables !



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

SILA'Ë ACHAL ; keira knightley Saoirse a vite repéré la Gardienne des Traditions : les Chieresques croisés ici et là lui ont parlé de cette femme, réceptacle du savoir et de l'histoire de tout leur peuple, et elle ne peut réprimer son impatience de rencontrer la danseuse sacrée. Elle prévoit de lui poser une foule de questions sur les lunes jumelles, Ausar et Salem.
MAURA SALEM ; morena baccarin Cette femme porte le nom d'une des lunes d'Oblivion ; et l'une comme l'autre ont une jumelle. Est-ce que cela revêt une signification particulière ? Saoirse a entendu dire que Maura Salem vivait dans la jungle, pas très-très loin ; et elle a donc décidé de lui rendre visite dès que possible pour en apprendre plus. Quelle influence a la lune sur la femme ? Et la femme en a-t-elle une sur la lune ? Tant de questions...
MEGHAN O'BRIEN ; lara pulver Meghan et Saoirse, Saoirse et Meghan. Leur adolescence les a éloignées, mais l'âge adulte les a vues se retrouver avec la même intensité que lorsqu'elles étaient enfants. Agents de la Confrérie l'une et l'autre, elles s'encouragent mutuellement dans leurs missions respectives et se soutiennent l'une l'autre au quotidien depuis leur arrivée en Oblivion. Le grain de sable dans l'engrenage bien huilé ? La réelle allégeance de Saoirse, qu'elle n'a pas avouée à sa sœur...





PV créé par Sorajaï
Avatar : Shiya
Icônes : asylim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   Dim 1 Nov - 0:03

“ meghan o'brien ”

eva green - négociable - libre


“informations générales ”

→ Nom : O'Brien
→ Prénoms : Meghan
→ Surnom : Meg
→ Âge : 31 ans
→ Date et lieu de naissance : Au choix, à Inverness Castle
→ Profession : Xénobiologiste
→ Avis sur Oblivion : C'est le laboratoire idéal ! On m'a chargée de mettre au point de nouvelles formes de vie, quel meilleur point de départ qu'en disséquant un griffon ? J'ai hâte de pouvoir me mettre au travail.





→ Si j'étais un animal : un ver à soie
→ Si j'étais une plante : un glaïeul
→ Si j'étais une merveille : le Phare d'Alexandrie
→ Si j'étais une couleur : indigo
ambitieuse - loyale - studieuse - créative - joviale - généreuse - obéissante - observatrice

“il n'y a qu'un battement de cœur entre le génie et la folie”

L'une la tête dans les étoiles, l'autre les pieds bien fermement sur Terre : les soeurs O'Brien sont complémentaires, et si Saoirse l'aînée est une perpétuelle rêveuse, la cadette Meghan est pragmatique. Chez les O'Brien, les filles ont toujours été laissées libres de faire ce qu'elles voulaient de leur vie, tant qu'elles obéissent aux directives de la Confrérie rejointe plus de cinq générations plus tôt. Les deux sœurs n'y font pas exception : la famille n'est pas riche, mais les subventions des Faulkner devant l'excellence scolaire de Saoirse et Meghan leur ont permis de faire de longues études. Les sciences du vivant ont toujours attiré Meghan : elle a donc entamé un brillant cursus en biologie, avant de se spécialiser en xénobiologie. Les témoignages rassemblés au fil des siècles sont parcellaires et rares, mais plusieurs font état de griffons, et le travail de Meghan est de préparer la voie pour introduire en Oblivion des prédateurs naturels de ces rois des airs, si leur présence est avérée. Son sérieux et son dévouement ont été remarqués, au fil des années passées à évoluer au sein des scientifiques de la Confrérie, et c'est une femme appréciée de ses collègues qui vantent ses qualités et sa gentillesse.

Sa douceur aurait pu la desservir, compte tenu des objectifs offensifs de la Confrérie en Oblivion, mais ses efforts ont porté leurs fruits. Habituées à travailler en équipe et à agir de concert, sa sœur Saoirse et elle ont été choisies pour leurs aptitudes scientifiques, et leur profil psychologique les montrant adaptables et pleines de ressources, elles ont rejoint l'équipe Alpha. Le premier travail de Meghan sera de mettre la main sur un griffon à étudier, et des éleveurs à interroger, pour mieux cerner les forces et les faiblesses des cibles qu'elle doit éliminer...

→ Folie passagère : Une folie passagère : Pendant plusieurs mois, Meghan a entretenu une liaison passagère avec Loman Faulkner en personne. La richesse et le charisme du tout-puissant leader de la Confrérie lui ont fait tourner la tête, mais elle n'a jamais ambitionné de remplacer Janet. Elle est très loyale à ses deux dirigeants et ne considère pas avoir trahi l'épouse de Loman : pour elle, elle a juste contribué à lui changer les idées.



“some of them want to use you, some of them want to be used by you”

VIKKI JENSEN ; jennifer morrison Meghan a tenté d'approcher les Orphelins pour s'y faire des amis et obtenir de l'aide afin de se rendre plus près de l'océan, mais elle s'y est très mal prise. Son approche maladroite a éveillé les soupçons de Vikki qui lui a interdit de remettre les pieds au village, d'un air parfaitement menaçant qui a effrayé Meghan. Maintenant, c'est la méfiance qui règne, et la scientifique craint que la policière ne vienne mettre le nez dans leurs affaires.
ARIANE DE BOHEMONT ; evan rachel wood Meghan doit étudier la faune locale pour accomplir sa mission, et les cadavres fournis par Ariane sont un excellent sujet d'étude. Elle a remarqué quelques différences de physiologie, et attend avec impatience qu'Ariane lui procure de plus gros spécimens pour poursuivre ses analyses. Qui sait, peut-être que sa nouvelle amie parviendra à lui apporter un cadavre de griffon à disséquer... ?
SAOIRSE O'BRIEN ; lara pulver Meghan et Saoirse, Saoirse et Meghan. Leur adolescence les a éloignées, mais l'âge adulte les a vues se retrouver avec la même intensité que lorsqu'elles étaient enfants. Agents de la Confrérie l'une et l'autre, elles s'encouragent mutuellement dans leurs missions respectives et se soutiennent l'une l'autre au quotidien depuis leur arrivée en Oblivion. Le grain de sable dans l'engrenage bien huilé ? La réelle allégeance de Saoirse, qu'elle n'a pas avouée à sa sœur...





PV créé par Sorajaï
Avatar : fassylover
Icônes : caspablancas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Page 55 # L'inconnu m'attire et m'appelle - Les Aventuriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders ::  :: Postes Vacants-