ÉPILOGUE
7WONDERS ferme ses portes.Plus d'informations ici.

Partagez | 
 

 Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   Mar 19 Mai - 15:13

Un petit déj' mouvementé

Eline M. Wright & Esther M. Delmas & Alec Rosenthal

   


Une rencontre qui va être pour le moins explosive entre les trois orphelins. Déjà qu'Alec aime bien se moquer d'Eline, ça promet ! C'est une rencontre inattendu, ce matin-là, entre Esther, Alec et Eline qui a lieu. Dans le hameau perché, Esther essaie de vivre normalement en prenant ce qui ressemble à un petit-déjeuner. Eline aussi mange pour prendre des forces, elle, qui a l'âme d'une aventurière. Alec, toujours d'humeur très amicale vient les rejoindre, aurait-il un petit creux ? James McAllister, le chef des Orphelins a insisté pour que tous les membres du groupe prennent un petit déjeuner équilibré et nourrissant. Oblivion est un milieu hostile, il faut être prêts à tous moments à affronter l'enfer de la jungle.

Alec, mots à placer :  temple - poule mouillée - servir
Esther, mots à placer :  peur - bonjour - dire
Eline, mots à placer : aventure - fruit - remarquer



Votre scénario est lancé, bon RP à vous !
Si vous avez besoin de l'intervention de Seven au fil de votre RP, vous pouvez en faire la demande ICI  

avatars ; mari-jane, blake, wild fire.

   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Division locale de la SPA

Pseudo web : Seven le BG ♥
Profession : Ancienne étudiante en biologie
Messages : 307
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 17
Age du personnage : 19 ans
Double compte : //
Avatar : Chloe Moretz


MessageSujet: Re: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   Mer 27 Mai - 15:57

Un petit déj' mouvementé

ft. Alex & Esther


Le réveil avait été plus que difficile pour Eline. Le confort qu’elle avait connu il y a bien longtemps à Londres était réduit à un simple couchage ici. La lumière du matin filtrait à travers la toile alors qu’elle ouvrait péniblement les yeux. Elle se força à se relever, clignant toujours les paupières, bailla, s’étira et puis, prenant son courage à demain, se leva enfin. Son ventre gargouillait tandis qu’elle se dirigeait vers une table pour manger. Elle se souvint des paroles de leur chef  McAllister « Les Orphelins doivent prendre un petit déjeuner équilibré avant de partir à l’aventure ». Enfin, Eline ne savait pas si elle explorerait Oblivion aujourd’hui mais pour l’heure, elle devait tout de même manger, aventure ou non.

Elle trouva une place libre sur une table de fortune installée près de son logement. De dos, elle voyait que quelqu’un y était déjà assis. Elle s’installa, salua rapidement la fille, ne sachant pas qui elle était et regarda ce qui lui était proposé sur la table. Il fallait avouer qu’elle regrettait également les bonnes tartines du matin mais un fruit ne faisait pas de mal tout de même. Elle tendit la main vers une belle pomme rouge et croqua dedans. La pomme était cependant un peu trop dure et elle poussa un juron tout en passant son doigt sur sa gencive à vif. Elle prit alors un couteau et jugea plus judicieux de la couper en plusieurs morceaux.

Une fois son petit déjeuner prêt, elle sortit un livre de son sac à dos qui ne la quittait jamais. Même ici, elle  voulait toujours en savoir plus sur la biologie. C’était différent d’apprendre en Oblivion et chez elle puisqu’il existait tellement de variété de plantes ici que la plupart des fleurs et arbres qu’elle croisait dans son livre, elle les retrouvait en vrai et les retenait donc mieux.
Elle était plongée dans un article sur les libellules lorsqu’un bruit la tira de ses pages. Elle releva la tête et sursauta presque quand elle vit Alec, qu’elle ne connaissait que de nom. Elle devait être trop absorbée pour remarquer le brun et elle se demanda depuis combien de temps il pouvait être là. Elle le salua, lui adressa un sourire et reprit un bout de sa pomme tout en continuant de lire.

Elle passait à un nouveau chapitre lorsqu’elle s’aperçut qu’elle n’avait plus rien à manger, cependant son ventre criait toujours famine. Elle referma le bouquin et se pencha vers la table pour attraper la corbeille de fruits. Elle trouva une banane dans le fond du panier lorsqu’elle vit une ombre bouger dedans. Elle souleva une orange et découvrit un asticot qui se déplaçait d’aliment en aliment. Elle cria de toutes ses forces. S’il y avait bien une chose qu’elle détestait c’était tout ce qui était visqueux et rampant : serpents, limaces, escargots… asticots. Elle se recula et balança la corbeille qui déversa son contenu sur toute la table. Pris par surprise, les deux Orphelins qui déjeunaient avec elle levèrent la tête et la regardèrent avec stupeur. La jeune fille rattrapa un abricot avant qu’il ne tombe de la table.

Elle s’excusa auprès des jeunes gens et leur expliqua ce qui venait de se passer. Elle était déjà assez seule et dans son coin comme ça : inutile qu’on la prenne également pour une folle. Depuis son arrivée, Eline n’osait parler à personne, à part quelques chieresques qu’elle rencontrait parfois. Elle était loin d’être associable pourtant, mais les expériences qu’elle avait vécues la poussaient à se méfier des gens. Il ne manquerait plus qu’elle tombe sur un deuxième Stan et qu’elle reprenne sa vie à zéro. Les mêmes problèmes, les mêmes situations que quelques mois plus tôt. C’était pourtant pour échapper à tout ça qu’elle était venue ici, entre autre. Oblivion était tombé dans sa vie par hasard mais elle ne relancerait les dés pour rien au monde. Cependant, elle n’était pas prête à tout gâcher en rencontrant les mauvaises personnes, raison pour laquelle elle restait loin de toute socialisation.

Elle baissa le regard, honteuse d’avoir eu peur d’un simple asticot et remit la table en ordre, attendant une réponse à son monologue de la part de ses compagnons.

_________________
Prix en bataille ♥:
 


Dernière édition par Eline M. Wright le Mer 27 Mai - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://littlebirds.forumactif.org
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
la Passe-Muraille

Pseudo web : Mari-Jane
Profession : Bibliothécaire
Messages : 99
Date d'inscription : 24/04/2015
Age du personnage : 27 ans
Double compte : //
Avatar : Bella Heathcote


MessageSujet: Re: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   Mer 27 Mai - 18:54



“Hameau perché”

Un petit déj mouvementé

Il était tôt quand les oiseaux se mirent à chanter dans la jungle d’Oblivion. Avec leur plumage aux milles couleurs, ils se faisaient entendre, avec leurs doux chants, tout aussi différents les uns des autres, selon la race du volatile. Le chant des oiseaux remplaçaient n’importe quel réveil pour les Orphelins et les habitants de ce monde, ceux au sommeil léger ne pouvait guère se rendormir, ceux qui en avaient l’habitude n’entendirent même pas les oiseaux. Ce fut aux aurores qu’Esther Delmas fut réveillée par un perroquet qui vint non de là pousser son cri. Le réveil fut pour le moins difficile, puisqu’elle se trouvait non pas dans son lit, mais aux Puits des Savoirs. Les yeux brouillés, elle mit un temps avant de comprendre qu’elle s’était endormie en tentant de déchiffrer un livre dans une langue qu’elle ne connaissait pas. La couverture de ce même livre, faite en peau de bête, avait laissé une marque sur sa joue, ce qui faisait un drôle d’effet sur son visage. La jeune femme eut dans un premier temps peur, à la vue de cet univers pas réconfortant, mais elle fut vite rassurée par l’odeur poussiéreuse des livres. Avec l’aide des vieux ouvrages, elle se sentait dans son élément. C’était grâce aux Puits des Savoirs qu’Esther se sentait à peu près bien dans Oblivion, en ce lieu, elle se sentait comme chez elle, dans sa vieille bibliothèque parisienne. Grâce à ce lieu, elle avait aussi le sentiment d’être utile pour la communauté des Orphelins, ce qui n’était pas joué à l’avance dans ce monde plus que jamais hostile pour elle. Esther n’était pas faite pour l’aventure, elle n’était pas faite pour les voyages et encore moins pour les choses inconnues. Oblivion n’était pas pour elle et quand on la voyait, on s’en rendait très rapidement compte. La jeune femme était donc parvenue à se rendre utile en apprenant à connaître ce monde à travers les livres. Les plantes mystérieuses, les animaux, elle parvenait à trouver une utilité à tout, surtout en ce qui concernait l’alimentation et les plantes permettant de soigner ou de guérir. Ce n’était pas grand-chose, mais au moins, cela permettait Esther de se sentir fière d’elle-même et de ce qu’elle accomplissait au sein des Puits des Savoirs. Apprendre, déchiffrer, classer des vieux livres, ce n’était pas donné à tout le monde et seule une bibliothécaire expérimentée pouvait faire une telle chose.

Après son réveil, Esther rangea ce qu’elle avait sorti des rayonnages et retourna dans sa petite chambre dans les arbres, pour faire une petite toilette et se changer. Vêtue simplement, Esther ne s’habillait pas comme les jeunes filles de son âge, mais plus comme une jeune femme sage, en fait, elle représentait tous les archétypes de la bibliothécaire, sans les lunettes. Une fois prête, elle quitta sa chambre pour aller prendre ton petit déjeuner. Le vent soufflait un petit peu ce matin, faisant bouger un petit peu les passerelles, ce qui fit assez peur à Esther, qui avait depuis toujours le vertige. Avec beaucoup de prudence et en évitant de regarder le vide, elle se rendit jusqu’au lieu où les Orphelins mangeaient. La jeune femme n’était pas la seule dans la pièce, les Orphelins allaient et venaient. Elle se servit et s’installa à une table et commença à manger calmement. Elle fut seule un moment, puis un homme entra et s’installa non loin d’elle, Esther, timide, le salua par un simple bonjour, puis une jeune femme entra à son tour. La jeune femme s’installa un livre à la main et commença à déjeuner à son tour. A un moment, la personne se leva pour aller jusqu’à la corbeille à fruit et elle poussa un cri. Il devait sûrement y avoir une bête dedans. La corbeille à fruit se déversa sur la table et la jeune femme s’excusa pour son comportement. Esther se leva pour ramasser un fruit qui était tombé par terre et le remit dans la corbeille.

« Ce n’est rien, je déteste le vide, je n’aime pas la plupart des animaux qui se trouve dans cette jungle. » Souriait la jeune femme, tout en rougissant. « Bonjour, je m’appelle Esther, Esther Delmas. » Disait-elle tout en tendant la main et en espérant que son interlocutrice comprenne un peu le français.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
la Terreur des Pumas

Pseudo web : Juleffel
Messages : 462
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 26
Double compte : Nope !
Avatar : Gaspard Ulliel


MessageSujet: Re: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   Dim 28 Juin - 12:58

Mc Allister…

Mc Allister et ses allures de p’tits chefs qui lui vont si bien. Mc Allister le survivant, le dirigeant, le meneur… Pfff... Si c’est pour donner des conseils comme « prenez un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée ! »… Même ma mère aurait pu être à sa place. Enfin bref… Conseil ou pas conseil, de toute façon, j’avais la dalle, donc pas question de rater ça.

Bon, bien sûr, comme d’hab, fallait pas m’attendre aux aurores. Et pourtant… J’avais encore veillé tard et aurait clairement bien fait une grasse mat’, mais c’était sans compter sur ces saloperies de piafs qui me donnèrent la migraine dès le matin. Je me retournais encore et encore dans mon pieu de branchages en altitude, essayant de retrouver le sommeil malgré les démangeaisons infligées par une couverture en lin grossièrement tissée.

Impossible.

Je serais bien resté là encore un moment, dans le déni de cette réalité lumineuse, bruyante et urticante, mais elle était définitivement trop désagréable pour que je n’ouvre rapidement les yeux.

Je me penchais un moment par-dessus la balustrade de bois que j’avais fini par clouer autour de mon lit pour diminuer les risques d’une mort tragique autant que ridicule : un saut par-dessus bord, du matin. Je manquais, là, de gerber les différentes herbes peu conventionnelles inhalées et absorbées la veille. Puis, boitant et titubant d’une démarche qui en disait long sur ma gueule de bois, je parvins à descendre de la canopée pour rejoindre le sol, salutaire et stable. Je partis me doucher à la cascade, enfilais des vêtements classes fournis par mon styliste personnel.

Je parvins enfin à la petite place principale, où était installée une table avec des aliments pour un petit déjeuner. La plupart des gens étaient déjà partis, ou encore à arriver, et n’étaient présentes que deux femmes : les deux rats de bibliothèques du coin. Je m’installais silencieusement à leur côté, casant à peine un bonjour, rauque et faible. Je pris une sorte d’orange, verte fluo, qui traînait là, et commençait à me préparer un jus dans un petit bol en terre cuite. Les fruits du coin étaient définitivement bizarres, mais je ne m’en contrariais plus depuis longtemps. Tant que ça se mangeait, et en l’occurrence, tant que ça gardait des vertus anti-gueule de bois, j’m’en contentais.

Je connaissais vaguement les deux filles de vue, je les avait vu arriver, les avais recroisé depuis. Etant l’un des premiers Orphelins, j’avais l’avantage d’avoir eu le temps de repérer un peu tout le monde, ici. L’inconvénient, c’est que ma réputation était déjà faite, pour tout le monde, ou presque. Mais j’dois avouer que ça me dérangeais en réalité pas plus que ça. L’une d’elle sursauta violemment, en criant. De suite, je me mis sur mes gardes, dégaina le poignard de ma ceinture, et tenta de repérer vers où se tournait son regard.



Vers la corbeille à fruits. Elle s’expliqua, l’autre l’excusa, la salua… Je soupirai, grognant dans ma barbe.


« Comment peut-on être de telles poules mouillées dans un monde pareil… Bon sang, vous n’auriez tellement pas survécu plus de dix minutes, au Temple… Sortez un peu le nez de vos foutus bouquins et regardez la vérité en face… Ici, vous n’allez jamais servir à rien. »

Je repris une goulée de mon jus d’orange pressé. Je n’allais encore pas me faire des amies, mais j’étais déjà d’une humeur massacrante, ce matin, et je n’étais pas à une ou deux ennemies près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Division locale de la SPA

Pseudo web : Seven le BG ♥
Profession : Ancienne étudiante en biologie
Messages : 307
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 17
Age du personnage : 19 ans
Double compte : //
Avatar : Chloe Moretz


MessageSujet: Re: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   Jeu 2 Juil - 12:54

Un petit déj' mouvementé

ft. Alex & Esther


Elle avait remis la table en ordre avec l’aide de la jeune femme assise à côté d’elle. Une fois tout à sa place, elle l’entendit lui parler, mais pas pour se moquer d’elle comme Eline pensait qu’elle le ferait, elle se montrait, au contraire, plutôt compatissante, du moins c’est ce que la blonde pensait. En effet, elle devait parler une langue qu’elle ne comprenait pas et elle n’avait pas bien saisi ce qu’elle avait dit. Bien qu’elle ait réussi à traduire un ou deux mots, il lui semblait que la demoiselle parlait une langue latine mais elle aurait bien été incapable de dire laquelle. Il lui sembla qu’elle se présentait car elle avait entendu un semblant de prénom, Esther, elle lui tendit ensuite la main. La jeune fille fit alors de même.

« Eline Wright. Je suis désolée, je ne parle qu’anglais. »

Elle espérait à son tour qu’elles pourraient communiquer.  Avant qu’Esther ne puisse lui répondre, elle fit coupée par l’homme arrivé peu de temps avant qu’Eline ne renverse la corbeille. Il était resté assis et paraissait plutôt calme, comme si ce genre d’incident arrivait souvent. Remarque, c’était possible, elle ne devait pas être la seule à craindre les petites bêtes par ici. Le brun grogna, il ne semblait pas de très bon humeur. Eline se dit qu’il valait mieux l’ignorer et ne pas l’importuner mais il se décida à parler, tout en gardant les yeux fixes vers la table, elle n’arrivait pas à savoir s’il leur parlait à elles ou bien à lui-même mais elle comprit néanmoins ce qu’il voulait dire. Sûrement, lui, avait-il pris l’habitude parler anglais car il ne venait pas d’un pays anglophone en tout cas, son accent le prouvait.

«  Comment peut-on être de telles poules mouillées dans un monde pareil… Bon sang, vous n’auriez tellement pas survécu plus de dix minutes, au Temple… Sortez un peu le nez de vos foutus bouquins et regardez la vérité en face… Ici, vous n’allez jamais servir à rien. »

Ce qu’il s’était passé au Temple, elle en avait entendu parler. Une certaine bataille qui avait été assez violente d’après les rumeurs. Elle n’en avait entendu que des bribes, n’ayant pas voulu se mêler à tout ça. Eline désirait rester assez discrète, pour le moment. Elle n’était parfois déjà pas tellement dans son élément, à part lorsqu’elle était seule dans la jungle. Bon nombre des Orphelins y avait pris part mais pas elle. Elle était restée au campement quand l’agitation avait commencé à se faire sentir. Cependant, la manière donc ce jeune homme lui parlait ne lui plaisait pas vraiment. Eline n’était pas là pour faire ami-ami avec les gens ou même pour être d’une quelconque utilité ici. Chacun avait ses buts, elle avait les siens, pour elle c’était du chacun pour soit. Toujours était-il qu’elle n’était pas d’humeur à se prendre des remarques et elle allait bientôt lui faire savoir.

« Je vous demande pardon ? Je ne suis pas ici pour être d’une quelconque utilité pour la communauté, j’ai d’autres chats à fouetter. Si vous êtes venus en Oblivion pour aider tout le monde avec vos doigts de fée, libre à vous, mais ce n’est pas une raison pour ronchonner dès le matin. Et vous savez ce qu’ils disent mes foutus bouquins ? »

Eline prit le livre posé sur la table et tapa sur la tête du jeune homme. Avec sa force, elle n’avait pas dû lui faire grand mal de toute façon. Elle mit son livre sous le bras et commença à partir se retournant juste afin de lui lancer :

« Ils vous disent merde. »

Elle devait avouer que se défouler faisait du bien et qu’elle attendait ça depuis longtemps. Elle espérait juste que le jeune homme n’était pas de nature rancunière. Elle était désormais arrivée à sa chambre, elle jeta son livre sur son lit de camp et s’aperçut qu’il lui manquait quelque chose. Elle poussa de nouveau un juron en se disant qu’elle devrait retourner là-bas. Elle s’imaginait arrivant à la table et qu’il soit parti mais bien sûr, il n’aurait pas quitté la table à cause d’une contrariété, il devait toujours y être, finissant son petit déjeuner. Elle prit donc son courage à deux mains et d’un pas assuré se représenta près de la table. Sans un mot, elle la contourna et attrapa sa besace qu’elle passa sur son épaule.


_________________
Prix en bataille ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://littlebirds.forumactif.org
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
la Passe-Muraille

Pseudo web : Mari-Jane
Profession : Bibliothécaire
Messages : 99
Date d'inscription : 24/04/2015
Age du personnage : 27 ans
Double compte : //
Avatar : Bella Heathcote


MessageSujet: Re: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   Mer 29 Juil - 12:15



“Hameau perché”

Un petit déj mouvementé

Esther et la peur étaient deux fidèles amies qui ne se quittaient que très rarement. Depuis toute petite, elle était pleine de peur, il y avait eu les monstres qui se cachaient sous son lit, les gros bourdons qui peuplaient son petit jardin et tellement de choses, que la petite français était devenue une vraie froussarde. Heureusement, le temps avait atténué quelques-unes de ses craintes, mais cela ne l’avait jamais empêché de trembler de terreur, quand elle se retrouvait dans une situation particulièrement effrayante. Ici, à Oblivion, Esther faisait tâche sur le paysage, elle ne l’ignorait pas et comme elle en avait pris conscience, elle préférait se tenir à l’écart de toute activité dangereuse, pour ne pas être un boulet pour personne. C’était la meilleure des choses à faire et la jeune fille avait le sentiment de pouvoir se rendre utile, grâce à ses connaissances et surtout ses précieux livres, qui lui permettaient d’en apprendre un peu plus sur ce monde étrange. Dans son Puits, la Française avait déjà trouvé de nombreux ouvrages, surtout concernant la faune et la flore, elle avait pu les décortiquer et trouver de nouvelles plantes qui pouvaient être comestibles pour eux tous. Pour ses trouvailles, la jeune femme partait rarement dans la jungle, elle restait toujours à promiscuité du village des orphelins, par peur de se perdre ou de se blesser.

Elle prenait tranquillement son petit déjeuner, quand une jeune fille entra et prit peur en voyant une petite bête. Esther qui avait peur de tour savait à quel point cela pouvait être gênant de se retrouver dans une telle situation, alla à sa rencontre, pour la rassurer. Par la même occasion, elle se présenta, ayant toujours peur que la barrière de la langue s’installe entre elle et ses interlocuteurs. En effet, la jeune fille ne parlait qu’Anglais, Esther connaissait quelques rudiments à l’oral et elle espérait bien pouvoir se débrouiller.

« Enchantée. » Disait-elle dans un mélodieux français. « Je parle un peu anglais, très mal, mais je pense qu’on peut se débrouiller. » Elle fit un charmant sourire, assez ravie de rencontrer une jeune personne comme elle, qui pouvait avoir peur dans ce lieu. Esther avait toujours le sentiment d’être la seule peureuse d’Oblivion, mais en fait, elle se rendait compte que beaucoup de monde avait des craintes ici. L’homme qui se trouvait dans la pièce et qu’Esther ne connaissait toujours pas, s’adressa avec beaucoup de moquerie et sûrement de méchanceté à l’encontre des deux jeunes femmes. La Français n’avait pas compris tous les mots de l’homme, mais au vu des regards qu’Eline lui envoyait cela ne devaient être guère plaisant à entendre. La seule chose qu’Esther comprit, c’était que l’homme leurs disait de sortir de leurs livres.
Esther ne sut quoi dire et laissa Eline répondre, tout en écoutant attentivement les paroles de la blonde, pour tenter de comprendre ce qu’elle disait. Elle ne comprit pas tout, Eline était en train de rabrouer l’homme, mais elle comprit très bien quand elle dit à l’homme, que les livres lui disaient merde, tout en donnant un coup sur la tête de l’homme. Comprenant le sens de la phrase et étant une grande défenseuse des livres, elle se mit à rire et répliqua, ce qui était rare venant d’elle, à l’homme, qui à ses yeux semblaient être bien ignorant, tout en parlant avec plus de diplomatie que la jeune Eline.

« Vous devriez venir aux Puits du Savoir, il y a de nombreux livres sur cet endroit et on y apprend pleins de choses, comme les plantes à manger, les animaux, ou même les lieux. Peut-être que vous découvrirez des choses. Vous savez, il n'y a pas que les gros bras qui comptent. » Expliqua la jeune femme avant de se tourner vers Eline. « Ce livre a l’air très intéressant, il parle de quoi ? » Demanda Esther tout en buttant sur quelques mots d’anglais.
Excusez-moi pour le retard ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit déj' mouvementé [Alec, Eline & Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: Hameau perché-