ÉPILOGUE
7WONDERS ferme ses portes.Plus d'informations ici.

Partagez | 
 

 I believe I can crash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: I believe I can crash   Mer 15 Juil - 13:54




“ I believe I can crash ”

Kriemhilde S. Obversson


Avant de mourir, mon grand-père avait un souhait. Un dernier. Il voulait voir son plus jeune fils. Mais celui-ci s’étant sauvé, quelqu’un devait le retrouver. Je ne comprends pas pourquoi mais j’ai été choisi.

Je volais alors au-dessus de l’océan Atlantique, lieu où Sven avait laissé ses derniers pas lorsque d’un coup, je réalisai que je n’étais plus au-dessus de l’eau.  Ce fut foudroyant. J’avais été comme transporté dans un autre monde. Un monde à priori sauvage où régnait la jungle. De peur, j’ai tiré brutalement sur le volant de l’hydravion. La bécane a réagi négativement et j’en ai perdu le contrôle. J’ai plongé droit dans le labyrinthe boisé. La vitesse et la force de la carcasse amputa les branches des arbres sur mon passage jusqu’à ce qu’elle perde sa résistance et se confronte à plus fort qu’elle. L’aile gauche fut sectionnée par un tronc. L’hydravion tourbillonna me faisant perdre tout repère visuel mais le plus violent fut de loin l’impact au sol. La puissance du crash fut telle que ma tête s’entrechoqua sur le guidon me faisant immédiatement perdre connaissance. Une traînée de sang suinta le long de mon visage.

Heureusement, je respirais.

Qu’était-il arrivé ? M’étais-je endormi lors de mon périple ? Est-ce que j’avais été pris d’une fatigue soudaine au point de me reposer quelques minutes et à mon réveil j’avais rejoint le continent ? C’était la seule explication.

Je me souvenais alors de mon entretien avec mon grand-père. Nous étions seuls, il avait demandé au reste de la famille de sortir. Et lorsque grand-père dit quelque chose, tout le monde obéit. « Casper, j’aimerais te charger d’une mission. » Je fus envahi par un sentiment de malaise. Dans n’importe quelle situation, une blague aurait été de rigueur. Mais quand il s’agissait de ma famille je n’étais plus moi-même. J’acquiesçai simplement, le regard vide, l’expression neutre. « Retrouve Sven. Je dois lui parler. » Grand-père n’était pas des plus loquaces avec moi mais je le connaissais assez bien pour comprendre que sous ces paroles il cachait quelque chose. « Et s’il refuse ? » Sven avait fui notre famille en ayant conscience de l’état de santé fragile de son père. Il était possible qu’il lui ait fait ses adieux lors de son ultime départ.

Ce que répondit grand-père était capital. Mais une voix m’extrayait progressivement de mon inconscient. Retour dans le présent. Les yeux plissés, mon regard se posa sur le visage de la personne qui m’appelait. « Aïe… » Soupirai-je. C’était un euphémisme. Mes membres étaient froissés et une bombe explosait à chaque seconde dans ma tête. Je ne pouvais pas bougé. Rien que la ceinture semblait exercer sur moi une pression anormale. Pourtant, je savais qu’il n’y avait rien d’étrange. Je me sentais juste faible. Un dur à cuir comme moi a connu des états pires que celui-ci. J’allais vite me remettre, j’en étais certain. L’hydravion par contre… J’ignorais combien de temps j’avais été inconscient et si mes blessures étaient plus profondes que je ne le croyais mais j’étais rassuré de ne pas être seul.


Dernière édition par Casper Inarsson le Jeu 16 Juil - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
l'Accro des Urnes

Pseudo web : Sammix
Profession : Ethnologue
Messages : 2165
Date d'inscription : 25/02/2015
Age du personnage : 28 ans
Double compte : Tessa
Avatar : Teresa Palmer


MessageSujet: Re: I believe I can crash   Mer 15 Juil - 21:55




“  Grande Désolation”

I believe I can crash



Je commençais à être fière de ma petite personne, enfin, juste un petit peu pas trop quand même. J'arrivais à ne plus me perdre comme avant dans la jungle environnante. J'arrivais à revenir au village des Orphelins sans trop de soucis, c'était une petite fierté pour moi, parce que j'y arrivais sans aucune aide, sans personne pour me dire qu'il faut me rendre à droite ou à gauche. Je n'étais pas encore capable de guider n'importe qui dans la jungle, mais quand même, j'arrivais à me repérer un peu. Il y avait des arbres ayant des formes bien particulières, et ça m'aidait beaucoup. Je ne me glorifiais pas pour cela cependant, mais j'étais fière de pouvoir le faire dans mes bons jours. D'ailleurs, de façon presque miraculeuse, ils commençaient à être aussi nombreux que les mauvais, alors qu'il y a finalement peu de temps encore, les mauvais étaient les plus nombreux. Peut être que le fait d'avoir Patapon m'aidait à trouver un bon équilibre dans ma vie, j'avais véritablement un but, celui de l'élever comme mon fils même s'il était un griffon mais je le considérais comme tel. Bien entendu, dès que j'avais une question, un soucis, je demandais, je ne veux pas faire de bêtises, mais après tout, il n'avait plus de mère, je ne pouvais pas le laisser comme ça livrer à lui-même n'est ce pas ? Je n'avais pas su quoi faire, alors je l'avais embarqué avec moi, et même s'il avait vomi sur ma chemise que je portais alors, j'avais envie de le bichonner, de l'aimer, de le traiter comme un prince. Et je m'efforçais de le faire, de mon mieux, avec tout mon amour. Mais aujourd'hui, j'avais décidé de partir loin pour la journée. J'avais donné assez de nourriture à mon bébé griffon, espérant qu'il ne fasse pas de bêtises. J'avais dit à mon voisin au village de passer le voir si jamais il voyait qu'il y avait un problème. Je lui avais dit aussi que je comptais revenir avant la tombée de la nuit alors que je partais tôt ce matin. Je me fixais des objectifs toujours plus grand en mon for intérieur. Je ne savais pas si j'allais réussir ce prodige, peut être qu'il était encore trop tôt, mais me voilà partie dans la jungle infinie avec mon sac à dos et quelques babioles. Mais j'avais le nécessaire pour survivre au moins deux jours consécutifs si jamais je me perdais. De toute façon, si je ne revenais pas ce soir, on partirait à ma recherche, du moins en théorie. La matinée se passa plutôt bien, j'avançais tranquillement dans la jungle, jusqu'à ce que des bruits suspects arrivent à mon oreille. Je n'avais jamais rien entendu de tel, je me demandais véritablement ce qui était en train de se passer quand je vis cet avion en train de s’abîmer dans les arbres pour finalement se crasher dans la grande désolation, du moins, c'est ce qu'on m'avait raconté. Chiere semblait avoir déserté l'endroit où plus rien ne poussait. Cela avait d'ailleurs peut être sauver l'avion d'un crash dans les arbres même s'il avait eu le temps de s'abîmer de façon prononcer dans la jungle. Que s'était-il passé ? Le conducteur avait-il simplement perdu le contrôle ? Je ne savais pas, mais en tout cas, je l'appelais très fort. Je n'avais pour le moment pas de réponses, mais je m'approchais de lui le plus rapidement possible. Il semblait mal en point, mais il semblait en vie. Il était tombé sur moi, pas le meilleur partie en Oblivion, mais je tentais de m'y faire, de faire au mieux. J'avais gardé en mémoire le côté de la jungle d'où j'étais venue pour ne pas me perdre en revenant. J'étais allé tout droit ou presque, ça ne devrait pas être trop difficile de rentrer.

" Vous êtes en vie, c'est déjà formidable. Vous avez mal quelques parts ? Vous n'avez rien de casser ? Vous venez d'arriver ici ? Vous venez d'où ? "

Oups, je crois que je venais de l'assommer définitivement avec toutes mes questions, n'est ce pas ? Oui, il y avait des chances mais bon c'est comme ça. Je n'avais pas pu me retenir de lui poser toutes ces questions. Je ne sais pas ce qu'il allait me dire; s'il avait compris ce que je venais de lui dire. Peut être qu'il ne parlait pas anglais puisque je lui avais parlé en anglais. Je doutais d'avoir plus de chance en lui parlant suédois quoi qu'il arrive.

" Désolé, je parle trop. "

Et je lui faisais un petit sourire pour m'excuser de lui avoir envoyé toutes ces questions dans la tête, mais bon, je suis comme ça moi.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I believe I can crash   Dim 19 Juil - 19:04




“ I believe I can crash ”

Kriemhilde S. Obversson


Au secours. Sauvez-moi. La seule personne qui apporte son aide est une hystérique. Elle me harcelait avec des questions sans réellement tenir compte du choc que je venais de subir. Finalement, si c’est ce qui m’attendait en me réveillant, je vote en faveur du coma. Viens Faucheuse, je t'attends ! Je suis même prêt à payer pour que tu m'emportes. Ou bien je pourrais simuler une nouvelle perte de connaissance ? Ce serait crédible ? Peut-être bien que non. « Aïe… » Répétai-je alors au cas où elle n’aurait pas saisi la première fois sur un ton quasi-blasé.

Trêve de plaisanteries. Je pris une profonde inspiration, non pour apaiser mes douleurs, mais pour mieux gérer l’état de stress que je ressentais. Elle m’avait parlé en anglais ce que je compris tardivement. Il m’était impossible de répondre à son interrogatoire. Non par manque de volonté mais parce que je n’en étais tout bonnement pas capable.

Je n’étais pas un superbe anglophone mais ayant été dans des établissements scolaires plutôt réputés de Suède j’avais de bonnes notions et des bases solides. « Très sincèrement c’est plutôt que j'ai du mal à vous suivre.» J’étais moi-même un grand bavard et très curieux mais dans ces circonstances je m’abstenais très volontiers de parler trop vite. Je lui souris avant de me détacher et de constater la blessure sur mon front. « J’espère que ça ne me rendra pas plus bête que je ne le suis déjà. » Ou pire, que cette collision m’avait fait perdre un souvenir ou un désir. Je fis furtivement état de tout ce dont je me souvenais. Mère : inconnue. Mais ça c’était plutôt normal. Père : vague idée. Mais là encore rien d’anormal. Famille… Finalement c’était peut-être mieux d’être amnésique. Réfléchissons aux choses positives… Allez quoi ! Casper, ta vie n’est pas si merdique que ça ! Bon, ce n’est pas grave. A priori, ma mémoire était intacte mais si j’avais oublié un évènement ou une personne je ne le saurais pas de toute façon…

« Vous savez quand les secours arriveront ? » Je n’avais aucune certitude quant à mon état physique. Etait-il possible que j’aie des blessures internes ? Je me sentais relativement bien. D’autres ont eu moins de chance que moi. Ce qui était une chance, c’était également d’avoir eu cet accident dans un désert. L’hydravion avait été impacté superficiellement. Seule la carcasse de l’appareil avait été touchée. Ma priorité, c’était de me sortir de là, mais je craignais de bouger et d’empirer mon état. La patience n’était malheureusement pas ma plus belle vertu et je risquais fortement de sortir de cette décharge avant l’arrivée des professionnels s'ils se faisaient trop désirés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
l'Accro des Urnes

Pseudo web : Sammix
Profession : Ethnologue
Messages : 2165
Date d'inscription : 25/02/2015
Age du personnage : 28 ans
Double compte : Tessa
Avatar : Teresa Palmer


MessageSujet: Re: I believe I can crash   Lun 20 Juil - 22:58




“  Grande Désolation”

I believe I can crash



Devant les mauvais présages de la faune et de la flore, j'avais préférée m'esquiver loin de l'agitation ambiante durant ce premier jour du festival. Et à vrai dire, sans comprendre comment j'avais pu réaliser un tel prodige, j'étais arrivée plus loin que je ne le pensais, bien plus loin même, et cela en moins de temps qu'il n'en faut habituellement. Est ce que je m'améliore ? Avais-je été simplement victime de la géographie évolutive d'Oblivion comme la fois où j'ai croisé ce griffon adulte que je n'avais pas pu sauver des eaux ? Je ne sais pas, en tout cas, je suis à proximité de cet avion, qui semble être d'ailleurs un hydravion si je ne me trompe pas. Je ne suis pas une professionnelle dans ce genre d'appareil mais je crois que c'est ça. Le jeune homme à l'intérieur ne semble pas être dans un trop mauvaise état, je ne saurais dire s'il en est de même pour son appareil volant. Enfin, je crois que c'est surtout la carlingue qui a été touchée, à voir si le moteur et tout a pu être abîmé, car il sera difficile de trouver des pièces de rechange dans ce monde là. Alors que je le bombarde questions toutes plus inutiles les unes que les autres, il crie à nouveau un petit cri de douleur moyennement réaliste. Je peux comprendre qu'il soit sous le choc mais on dirait que ça va dans l'ensemble, tant mieux, car je ne suis guère douée en ce qui concerne le fait de rafistoler une jambe ou un bras. Il me dit ensuite alors que je me suis excusé qu'il n'est pas capable de me répondre, enfin qu'il a du mal à me suivre mais ce n'est pas étonnant puisque j'ai parlé vite, alors qu'il vient sans doute d'arriver en Oblivion. Il a un physique que je crois reconnaître, mais je ne saurais dire si je n'hallucine pas, parce que ça ne m'étonnerait pas. Il fait alors preuve d'un peu d'humour, signe qu'il n'est pas si mal en point que ça.

" Ne vous en faites pas, personne ne peut être bête. On dirait que vous n'avez rien de très grave, vous avez de la chance. "

A part quelques entailles et quelques bleus pas encore apparent, il semblerait que le jeune homme puisse marcher, qu'il n'a rien de casser. En apparence, cela y ressemble mais peut être pas tant que ça. En tout cas, je ne vais pas tenter de soigner sa blessure au front, ça doit être plein de microbes. C'est alors que je me rends compte qu'il doit y avoir plein de microbes autour de nous. Je commence à paniquer. Je ne le dois pas. Je regarde autour de moi, j'ai l'impression de voir des choses bouger autour de nous. Je dois être en train de rêver, complètement même. Pourtant, ce n'est pas le cas, car sous mes pieds, il y a de l'herbe. De l'herbe ? Ici ? Mais que se passe-t-il ? Alors qu'il me demande quand les secours vont arrivés, je crois entendre un bruit caractéristique, un bruit que je n'avais plus entendu depuis des heures, à présent : Patapon ! Il est là, je peux le sentir, enfin, je l'entends surtout. Ce qui est le plus fou c'est qu'à chacun de mes pas, l'herbe semble comme repousser. Je ne comprends plus rien du tout, je dois bien l'avouer, je ne comprends pas ce qui se passe pourtant, il semblerait que ce coin autrefois détesté par Chiere reprenne vit. Est ce que c'était grâce à moi ? Est ce que c'était à cause de ce jeune homme et de son avion ? Impossible de savoir tellement tout cela est imprévisible. Patapon me rejoint alors que je cours dans sa direction, puis je me rends compte en vérité que tout les animaux étaient ici. Chiere avait décidé de faire son festival à la Grande Désolation. Qu'en serait-il demain pour les célébrations de la Lumière ? La Lumière se trouve dans tout Oblivion, n'est ce pas ? Alors peut être que l'endroit importera peu. Je n'y réfléchis pas plus que ça alors que je vois Allie la girafe s'en aller en direction du manoir Kaligaris. Alors que Patapon était sur mon épaule je revenais vers le jeune homme.

" Les secours ? C'est moi les secours. Votre état me semble satisfaisant. Vous pouvez sortir de votre avion. "

Bah quoi ? Il avait une petite entaille au front, et il avait fait de l'humour, donc il ne pouvait pas aller mal, ce n'était pas possible. Je ne disais pas qu'il était en pleine forme mais quand même. Si Allie la girafe n'était pas partie aussi vite vers son manoir, j'aurais fait en sorte de monter dessus avec le jeune homme pour qu'elle puisse lui apporter des soins, mais c'était trop tard, surtout que je ne sais pas si Patapon aurait apprécié le voyage.

" Au fait, moi, c'est Kriemhilde Obversson. Enchantée de faire votre connaissance en ces circonstances si particulières. Et dire qu'avant que vous ne vous crashiez ici, il n'y avait plus rien ici, alors que maintenant les souches d'arbres sont en train de reverdir. Que Chiere sait faire de merveilleuses choses ici. "

Ah oui, il ne doit pas être au courant, n'est ce pas ? Il ne doit pas avoir compris qu'il était en Oblivion, non ? J'aurais peut être du lui expliquer tout ça ? Non, il va me demander de lui-même, c'est un homme intelligent, je le sens bien comme ça. Plus je le regarde, plus il me fait penser à Sven d'ailleurs, je ne sais pas pourquoi.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I believe I can crash   

Revenir en haut Aller en bas
 

I believe I can crash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: Grande Désolation-