ÉPILOGUE
7WONDERS ferme ses portes.Plus d'informations ici.

Partagez | 
 

 [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Sam 29 Aoû - 21:02



1er voyage - 3ème exploration

“ le chant du cristal ”


intrigue générale - sujet central
Tour #1 - du 30/08 au 06/09



Ils étaient nombreux au Festival de Chiere, venus de tous les campements, eux-mêmes dispersés à travers l’immensité d’Oblivion. Certains, hostiles aux nouveaux venus, d’autres curieux d’apprendre à les connaître. Parmi tous, Glorieux Crépuscule fit le premier pas en invitant cordialement tous les résidents de Petit Matin et ses environs à venir admirer la célébration du chant de cristal. Une coutume ancestrale dont seuls les joailliers du campement du désert connaissaient les secrets. Curieux et courageux devaient s’y rendre en bravant le courroux de l’esprit d’Astrée qui errait dans la Chaîne des Promesses Brisées. Une fois par lune avait lieu une cérémonie dans les mines sans-retour, durant laquelle les éleveurs de cristal chantaient pour faire briller les cristaux. Un spectacle unique et rare où Chieresques comme étrangers pouvaient découvrir l’art de la cristallisation. Les montagnes étaient réputées pour la culture de cristaux, à la fois remarquables et très prisés pour la confection de bijoux d’exception.

Intéressé ou cupide, cette expédition pourrait en tenter plus d’un. Un petit groupe avait décidé d’aller voir ce phénomène. Une occasion parfaite pour découvrir de nouvelles facettes d’Oblivion, un nouveau campement, un nouveau savoir-faire. Sous une chaleur étouffante, les plus téméraires bénis par la lune Gaeriel entreprirent un voyage de quelques jours vers les montagnes si peu accueillantes. Une escale fut obligatoire au campement du Glorieux Crépuscule pour se ressourcer et reprendre des forces. Aucun voile d’ombre ne s’était posé sur l’expédition. Ce fut, certes fatigué, mais l’esprit aux aguets que le petit groupe arriva à l’entrée des mines. Mineurs, joailliers, éleveurs de cristaux guidaient les visiteurs à travers les tunnels, s’enfonçant toujours plus dans la montagne pour profiter au mieux de cette ambiance féerique. Les chemins étaient sinueux et étroits, si bien que les plus grands devaient se pencher légèrement pour ne pas se cogner.

Rassemblés à l’endroit propice, dans une grotte au plafond luisant de cristaux, le petit groupe s’assit pour un meilleur confort, en attendant le début de ce travail de l’ombre méconnu.



racontez-nous votre voyage, vos premières impressions, que pensez-vous de ce nouveau lieu ?

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Administratrice

Pseudo web : Aura· (Zoubi)
Profession : Joaillière
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 29
Age du personnage : 29 ans
Double compte : Sorajaï Chemsa & Istalia Kaligaris
Avatar : Morena Baccarin, by Zoubi


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Dim 30 Aoû - 1:39


Intrigue 1.3
Le Chant du Cristal
Raël Ausar


De la visite !

De la visite, plein de visites en fait, à Glorieux Crépuscule : c'est rare, c'est précieux, c'est inespéré. D'ordinaire, nous n'avons de voyageurs parmi nous qu'un par un, ou deux par deux – mais là, ce sont des dizaines de personnes qui passent par notre campement avant de rejoindre la Chaîne des Promesses Brisées pour la cérémonie du Chant du Cristal. Il y a beaucoup d'étrangers : je les ai aperçus de loin lors du Festival de Chiere, il y a deux lunes, mais la sanglante conclusion au lendemain du dernier jours m'a poussée à rentrer au milieu des dunes plus tôt que je ne l'avais prévu. Nous en parlons parfois, avec mes amies, à demi-mots et à voix basse : je raconte pour celles qui n'étaient pas là, le terrible malheur de ces êtres qui devaient s'aimer si fort pour braver l'interdit. Je raconte les miracles, aussi : ces merveilleuses faveurs dont notre Mère nous a comblés et que je ne veux pas oublier. Cette constellation nouvelle, apparue dans le ciel, comme pour célébrer la paix... Ah. De beaux moments.

J'espère que la cérémonie dans les cavernes plaira tout autant à nos visiteurs ; j'y assiste tous les ans, et la lumière qui étincelle sur les parois, lorsque chaque cristal s'éveille au chant des éleveurs, c'est... Il n'y a pas de mots. Le souffle s'en fige dans ma poitrine, à chaque fois, et j'ai hâte d'assister au spectacle de cette année. Avec les autres habitants de Glorieux Crépuscule déterminés à participer à l'événement, je me suis jointe à un groupe d'étrangers, les guidant vers les cavernes des éleveurs et faisant connaissance avec ces nouveaux visages. Arrivés sur place, nous nous répartissons, de caverne en caverne, dans le dédale de couloirs qui parsèment la montagne. Pour ma part, je me rends dans ma grotte favorite, celle où les cristaux resplendiront de lumière, traçant des arcs-en-ciel magnifiques sur les parois. Il y a déjà quelques personnes installées, et je m'empresse de m'asseoir à ma place préférée, entre un jeune étranger et une Chieresque que j'ai croisée à Petit Matin, mais dont je ne connais pas le nom. Distribuant moult sourires à la ronde, je réponds aux questions que l'assistance murmure, ravie de me rendre utile.

Que j'ai hâte de voir les chants commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 0
Inventaire:
Titres:


Pseudo web : Mab
Profession : prêtresse de Chiere, guérisseuse, sage-femme
Messages : 134
Date d'inscription : 28/04/2015
Age : 25
Age du personnage : 27 ans
Double compte : Ivy Kathryn Kelly
Avatar : Sophia Myles


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Mer 2 Sep - 11:24

Si Ayla était chieresque, elle découvrait les mines avec autant d'excitation que les étrangers. Les pierres et cristaux qui ornaient les parois de manière naturelle renforçaient l'aspect merveilleux des tunnels et avec des yeux d'enfant, la guérisseuse parcourait chaque recoin, se régalant des formes et couleurs qu'elle pouvait voir, au fur et à mesure qu'elle parcourait les grottes. Déjà magnifiques, les gemmes se mettraient à briller, leur avait-on dit, et Ayla ne parvenait pas à imaginer le spectacle auquel elle allait assister. Heureusement qu'elle était patiente, même baignée dans l'agitation de l'événement. Et pour rendre l'attente bénéfique, elle contemplait les cavernes, tout en écoutant d'une oreille distraite les explications des habitants du Glorieux Crépuscule. Ce qu'ils racontaient était tout à fait fascinant mais peu encline à se mélanger au groupe, la prêtresse traînait un peu en prenant appui sur son observation des lieux pour justifier intérieurement ses arrêts fréquents.

Tout comme les autres, elle avait fait un long voyage pour venir jusqu'ici. Enchantée par la proposition de leurs cousins du désert, Ayla ne se fit pas prier pour répondre présente. Même si les oasis offraient quelques végétations, elle s'était peu rendue dans ces contrées peu fertiles et connaissait à peine le campement. Evidemment, sans penser à son activité de guérisseuse, elle s'y était promenée, une fois, par curiosité et pour voir une terre de Chiere totalement contrastée de sa prairie natale ou de sa jungle d'adoption. Par la suite elle avait survolé ou était passée dans le désert pour rejoindre un endroit ou un autre, sans forcément s'y intéresser. Mais avec l'invitation qui avait été lancée au Petit Matin, la culture de ces lointains habitant piquait sa curiosité. Certes, elle avait par le passé échangé avec des prêtresses originaires du désert, mais voir sur place ce dont il s'agissait, lors d'une cérémonie qui leur était propre de surcroît, était une toute autre expérience. Après tout, elle écoutait toujours les histoires des étrangers avec avidité, mais les recoins lointains d'Oblivion étaient tout aussi exotiques et bien plus accessibles.

A présent, Ayla était dans les mines, au milieu du groupe qui s'était arrêté lui aussi pour se disperser. Elle avait perdu de vue les gens qu'elle connaissait mais ce n'était pas important. Ils auraient bien le temps de discuter de leur expédition une fois de retour chez eux. Tout ce qu'elle voulait pour l'instant était de profiter de ce moment dans son intégralité. Elle était au milieu d'une des facettes du monde que Chiere avait façonné, une facette méconnue et exploitée par les habitués dans ce qu'ils pouvaient faire de plus impressionnant. Elle portait un de leurs bijoux autour du cou et tout en continuant sa contemplation des pierres, elle passait ses doigts dessus avec douceur, se demandant si elle serait autorisée à toucher les cristaux à l'état brut. Même en étant totalement étrangère au monde de la joaillerie et peu soigneuse de son apparence, elle aimait porter de temps à autres de fines confections du Glorieux Crépuscule et était impressionnée en comparant l'oeuvre finie à ce qui l'entourait dans ces cavernes. Néanmoins, elle se sentait plus proche de l'aspect non-travaillé des gemmes, tout simplement parce que Chiere les avait sculptées elle-même.

La venue d'un nombre conséquent d'étrangers et de Chieresques d'ailleurs devait être plutôt bénéfique au commerce des joailliers. Ils avaient beaucoup échangé lors des Fêtes mais il leur restait suffisamment pour proposer aux voyageurs de quoi emporter un souvenir de leur excursion. Ayla se sentait comme - ceux de l'autre monde avaient un mot pour ça - une 'touriste', oui, tout à fait. Elle avait peu profité des Fêtes alors en partant du Petit Matin, elle avait emporté des remèdes et des plantes à troquer et ce bijou qu'elle manipulait en ce moment, faisait partie de ses acquisitions lors de son escale au campement. Elle avait aussi récupéré des bracelets pour les enfants de son feu-foyer, même si l'heure n'était plus aux cadeaux, elle pourrait leur ramener quelque chose, pour eux qui n'avaient pas pu venir. Il lui restait suffisamment de biens à échanger pour le retour, sauf ceux qu'elle conservait pour les cas d'urgence, évidemment. Avant les longues excursions, elle prenait soin d'avoir toujours du matériel de secours et le nombre important de voyageurs l'avait confortée dans cette précaution, il y en aurait forcément un qui allait se blesser à un moment.

Le nombre restreint des membres du groupe, une fois séparé des autres était beaucoup plus appréciable pour Ayla. Les gens commençaient à s'asseoir, dans l'attente des chants qui allaient commencer à tout moment. Elle aussi se posa - et ses jambes la remerciaient - en laissant suffisamment d'écart avec les autres. Ils avaient de l'espace, autant en profiter. Une Chieresque vint s'installer près d'elle et la guérisseuse reconnut une des habitantes du Glorieux Crépuscule qui se livraient à des explications sur leur culture et les événements à venir. Son visage était familier, elle l'avait probablement vue lors de son escale au campement ou bien même pendant les Fêtes. En tout cas, elle recelait d'informations sur l'histoire de ses frères et sœurs du désert et c'était suffisant pour qu'Ayla engage une conversation. Doucement, pour ne pas déranger les autres qui, de toute manière, eux aussi bavardaient pour patienter, elle s'adressa à elle :

« Bonjour, je viens du Petit Matin... je m'appelle Ayla La'hir. »

Elle enchaîna, de peur de manquer de temps et de rater le début :

« C'est vraiment très gentil de nous accueillir dans ces mines magnifiques, j'ai hâte de voir la cérémonie commencer. »

Elle n'osait pas trop parler, mais elle avait des tas de questions. Elle se demandait si les guérisseurs de leur campement utilisaient les pierres pour soigner, elle serait tellement heureuse d'enrichir son savoir dans ce qu'elle savait faire de mieux ! Mais elle n'était pas pour autant moins curieuse de la pratique principale liée aux cristaux, en faisant tourner son pendentif, elle imaginait mille et une façons de lui demander des indications sur leur artisanat, tout en ne sachant pas par laquelle commencer. Elle se demandait s'ils seraient enclins à dévoiler un peu de leurs pratiques, après tout, ils avaient bien convié un nombre important de voyageurs pour découvrir le plus intime de leurs arts.

Le voyage avait été en lui-même difficile pour ceux qui n'étaient pas habitués à parcourir Oblivion dans tous les sens, ce qui avait poussé Ayla à rester avec le groupe, prête à se rendre utile au moindre accroc et délivrant de temps à autre des conseils sur le chemin qu'elle aurait pris, sans forcément se mettre en avant. Pour sa part, elle escaladait sans problème, courait, nageait, voltigeait même à l'aide de lianes, mais marcher était plus adapté à un nombre important et surtout plus accessible pour ceux qui n'étaient pas friands d'aventure. Elle commença elle aussi à se sentir en difficulté lors du périple dans les montagnes. Mine de rien, la chaleur se faisait moins sentir dans la jungle, sous l'ombre des arbres géants, en ces terres hostiles, elle était insupportable. Heureusement, les pauses étaient nombreuses pour les aventuriers moins aguerris qu'elle, alors elle en profitait également, grappillant un peu plus d'énergie à chaque fois, pour repartir. En revanche, plus qu'indispensable, la pause au Glorieux Crépuscule était une vraie bénédiction et une fois rassasiée, hydratée et reposée, elle avait même eu le temps pour ses activités touristiques avant de repartir. L'entrée dans les mines lui avait fait oublier complètement la douleur du parcours dans les montagnes.

Elle finit par oser lui demander :

« Est-ce que les pierres sont utilisées uniquement pour la joaillerie ou est-ce que vos guérisseurs les utilisent pour soigner ? »

Puis, à moitié pour se justifier, à moitié pour enchaîner sur le reste de ses interrogations, elle s'empressa d'ajouter :

« Je demande ça parce que je suis moi-même guérisseuse. Avec les plantes je veux dire. Mais en fait j'aime beaucoup votre artisanat, j'aimerais tellement en savoir plus ! »

Assister aux chants serait un début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
l'Accro des Urnes

Pseudo web : Sammix
Profession : Ethnologue
Messages : 2165
Date d'inscription : 25/02/2015
Age du personnage : 28 ans
Double compte : Tessa
Avatar : Teresa Palmer


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Jeu 3 Sep - 14:11




“ Le Chant du Cristal”

Mine sans retour



J'étais toujours friande de nouvelles connaissances sur cet univers que je partageais avec les autochtones depuis maintenant plusieurs mois. Et on m'avait proposé de me rendre dans un endroit que je ne connaissais pas le moins du monde, dont j'ignorais jusqu'à présent l'existence même. Mais les simples descriptions qu'on m'en avait fait m'avait mis des étoiles dans les yeux. Le cristal semblait subir un traitement particulier en Oblivion, quelques choses qui semblait être absolument merveilleux et que j'avais envie de voir, véritablement. Alors je m'étais rendu au Petit Matin pour participer à cette belle expédition qui durerait comme je l'avais compris plusieurs jours. Mais je n'avais pas peur de marcher autant de temps, je serais quoiqu'il arrive entourée de bonnes personnes qui sauront me venir en aide si jamais j'en avais besoin. Patapon était resté avec les griffons, je l'avais déposé pour qu'il puisse se sentir bien auprès d'Aliador, l'éleveuse de griffons pour qu'elle prenne bien soin de mon enfant, enfin de cet animal que je considérais comme mon fils. Je sais, c'est un peu bête de réagir comme ça, mais c'était véritablement ce qu'il représentait pour moi dans mon petit cœur d’artichaut. Je l'avais laissé sans me soucier de ce qui pourrait lui arriver la chieresque sachant pertinemment ce qu'elle faisait. Et puis, elle n'était pas la seule à savoir s'occuper de ces animaux, alors il serait bien entouré quoiqu'il advienne. Même s'il restait dans mon coeur et un coin de mon esprit, le jeune griffon était surpassé par la future découverte de ces mines de cristaux. Je ne sais pas comment on fait le cristal dans mon monde, je doute que cela se fasse de la même façon quoiqu'il arrive. Ce sera sans doute quelques choses de formidable. Notre petit groupe s'en va donc en direction de ce spectacle tant attendu par tout le monde ou presque. Je me doute que dans le lot des marcheurs, tous ne sont pas là que pour voir le cristal se former ou être exploité pour devenir des verres ou de belles pierres. Certains sont là par cupidité, car ce cristal doit avoir une valeur inestimable en Oblivion. Je ne sais pas s'il est seulement produit ici, ou s'il y a plusieurs mines, mais je doute que son exploitation soit "industrielle". C'est fait de façon artisanale dans le coin, il n'y a rien d'intensif, du moins, je le suppose. Mais j'en saurais plus prochainement, pour le moment, je voyageais avec le groupe, et j'étais concentrée sur notre but.

Mais il fut le temps de faire une halte après des heures de marches. Glorieux Crépuscule semblait être le lieu où nous en profiterions pour nous reposer un peu avant d'aller plus loin en direction de ces fameuses mines sans retour. Je ne savais pas pourquoi elles portaient ce nom mais il y avait très probablement une explication logique, tout avait une certaine logique en Oblivion contrairement à ce que je pouvais penser de prime abord. Cette logique n'était pas forcément celle que je possédais, mais chaque nom, chaque appellation était d'une logique qui défiait la mienne. En tout cas, je fais un peu ma timide aujourd'hui, je ne me sens pas complètement dans mon élément, comme si j'étais perdue. A vrai dire, je l'étais, sans les autres, je serais perdue en Oblivion, mais ils connaissaient le chemin, alors je continuais avec eux. Certains habitants de glorieux crépuscule s'étaient joints à nous d'ailleurs. Il me sembla reconnaître une des jeunes femmes que j'avais vu lors de l'attaque du temple, tout du moins, elle lui ressemblait fortement. N'étais-ce pas elle qui était la gardienne de la pierre des souhaits ? Cette pierre avait-elle était retrouvée d'ailleurs ? Rosemary l'avait prise mais qu'en avait-elle fait ? Pourquoi me posais-je autant de questions ? Ce n'était pas de mon ressort à présent, sans doute la pierre avait-elle rejoint le temple alors que la reconstruction de celui-ci était bien avancée, peut être même était-elle finie, je ne savais pas les dernières nouvelles le concernant. Je m'approchais alors de la jeune femme brune aux cheveux courts.

" Vous avez déjà assistée à la cérémonie ? Moi, ce sera la première fois, il parait que c'est magnifique et qu'encore ce mot est faible. Au fait, je m'appelle Kriemhilde, mais je crois que l'on s'est déjà croisée sans vraiment se parler. "

Et je lui faisais un petit sourire, un peu gênée de m'imposer à elle alors que nous étions en route pour les mines, mais bon, je ne pouvais pas rester indéfiniment la bouche cousue sur tout le voyage, surtout que nous étions à présent proche de ces fameuses mines.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Jeu 3 Sep - 20:35

- T'es certaine que Chiere va pas péter un câble ?

Ölver n'était pas très chaud pour de nouvelles célébrations – suffisait de voir comment s'était terminée la dernière en date.

- Péter un câble, c'est...être pris d'un courroux vengeur.
- Quelle étrange langue que la tienne. Mais ne t'inquiète pas, Chiere ne s'en prendra pas à toi. Je te défendrai de la lame de mon épée pour que nul ne te touche.

La moue moqueuse de Sidil le narguait et il y répondit par un sourire faussement avenant. Le gamin avait quand même ravalé ses réticences quand il avait connu la destination . C'était le genre de nouvelle qui titillait sa fibre aventureuse. Alors il avait suivi Sidil sans rechigner et en lui rabâchant les oreilles sur le fait que c'était trop cool et que vraiment on allait s'éclater.

- Choisis la grotte qui te plaît....Celle qui te branche, lui indiqua la forgeronne, prouvant qu'elle commençait à en connaître un rayon sur le langage du gamin.

Ils étaient enfin parvenus à leur destination. Mais Ölver n'avait pas forcément envie de voir des cristaux briller.

- J'ai entendu dire qu'un monstre géant garde une pierre de la taille d'un poing et qu'elle serait magique.
- Où as-tu entendu des inepties pareilles ?
- Ce n'est pas vrai ?
- Non enfin je ne crois pas....

L'ombre d'un doute sur le visage de Sidil fut suffisant pour le convaincre.

- Allez viens on va voir.

Il l’entraîna en lui prenant la main, ce qui provoqua de vives protestations vaguement étouffées de la part de la forgeronne.

- Mais que dis-tu ! Tu es là pour les célébrations. Ne fais pas l'enfant et rejoins le reste. Astrée ne doit pas être dérangée.
- Qui dit de déranger qui que ce soit ? On fait juste un tour. Et on revient et on regarde les cailloux chanter. Personne ne nous verra.
- Ce sont les éleveurs qui chantent pour que les cristaux brillent....
- Ouais d'accord mais allez me dis pas que t'es pas curieuse ?

Sidil était trop rigide dans ses pensées et son respect aux traditions.

- Pas tentée de faire un tour ?
- Tu dois respecter l'hospitalité des joailliers et Chiere....
- Bon sang est-ce qu'on va vraiment écouter tout ce que Chiere dit ? Et puis cette pierre n'existe pas. Donc on ne fait rien de mal non ? Fais ce que tu veux moi j'y vais !

Et l'islandais s'engagea dans un couloir, laissant sur place une forgeronne vaguement énervée. Elle finit par le suivre, lui demandant de revenir sur ses pas pour éviter des ennuis.Mais l'islandais n'écoutait que peu. Ça commençait bien les fêtes des cristaux.


Aura j'ai bougé Sidil, j'espère que c'est bon. ._.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carnet de Bord
Chevrons :
Inventaire:
Titres:


Pseudo web : nini
Profession : Archéologue
Messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2015
Age du personnage : 29
Double compte : *
Avatar : Evan Rachel Wood


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Sam 5 Sep - 11:36

J’aurais mieux fait de mourir de soif dans le désert. J’aurais du m’effondrer sur le sable et rester là à regarder le ciel, si bleu, si haut, disparaître en me perdant dans son infinie transparence, m’éteindre dans la lumière du soleil brûlant.

Cette histoire avait pourtant bien commencé. Après le festival, les chieresques de Glorieux Crépuscule avaient invité tout ceux qui le souhaitaient à assister à leur cérémonie à eux, le chant du cristal. Sur le papier, ça avait de la gueule. “ Venez assister à un spectacle incroyable et unique, dans une ambiance féerique, entourés de pierres précieuses chatoyantes, nos éleveurs de cristaux chanteront et les gemmes s’éveilleront pour le plus grands bonheur de vos yeux. “ Okay, vous m’avez vendu du rêve, je suis séduite, où est-ce que je signe ? J’aurais du me méfier des petites lettres en bas du contrat. Celles qui disaient, “Ha au fait, ça se passe tout au fond d’une putain de grotte.” Mais, des paillettes plein les yeux, je n’ai pas réfléchi, j’y suis allé.

Le voyage fut agréable, enfin il fallait supporter la chaleur, d’ailleurs c’est fou le nombre de scandinaves qu’il y a en Oblivion, les portails doivent avoir le sens de l’humour. “Oh un suédois, bam je te téléporte, souffre bien ! Oh un sénégalais, même pas drôle.” J’ai proposé, sur un ton facétieux plutôt réussi, d’en sacrifier un à Tlaloc pour faire pleuvoir. Il y à eu quelques rires gênés et les cryophiles ont ensuite fait montre de plus de discrétion dans leurs plaintes quand j’étais à proximité. Il allait falloir que je travaille mon ton facétieux.

L’arrivée à Glorieux crépuscule fut un réconfortant intermède. Le campement, fait de tentes, n’était pas très impressionnant mais le lacis bleu et vert des oasis offrait une vision paradisiaque. Les habitants, pour la plupart, nous firent un accueil encore plus chaleureux que le désert. Sans doute ne recevaient-ils pas souvent de visites, ainsi perdus au milieu des sables. Ils avaient l'âme commerçante et il était difficile de résister aux bijoux magnifiques qu’ils proposaient. Ils possédaient également une vision du monde différente des chieresques de la jungle et je fis de fructueuses rencontres.

Après quelques jours de repos et de marchandage, nous repartîmes, accompagnés de simples spectateurs, de mineurs, de joailliers et des fameux éleveurs de cristaux. Les montagnes dressèrent bientôt leurs masses brutes à l’horizon et, sous nos pieds, la roche succéda au sable. A l’approche du but, je me sentais bouillir d’impatience. J’étais si curieuse d’assister au spectacle promis que l’on m’avait raconté très succinctement malgré mon insistance cavalière. Puis nous sommes arrivés sur le lieu de la cérémonie et tout s’est effondré. Mes rêves, mes espoirs, mes envies, mes attentes, tout fût aspiré par la gueule béante, par le trou noir abyssal. Devant moi, l’entrée de la mine se dressait tel un géant cervantesque.

Mon coeur loupe quelques battements et je prends, pur instinct de survie, une longue inspiration suffocante. J’ai l’impression d’avoir de la chaux vive dans la gorge. Il... il va falloir que je rentre là dedans ? Mon corps semble s’être changé en pierre, ou en bois, façon pinocchio, une marionnette que je ne contrôle plus. Je suis une vraie petite fille ! Qu’est ce que tu racontes Ariane, t’as vingt-neuf ans, ressaisis-toi ! Mais mon cerveau a fui très loin et manque d’air façon Apollo 13. Houston, we have a problem. Silence radio. Putain Ariane, respire ! Bouge-toi ! J’avale une nouvelle goulée brûlante et réussis à me détourner de l’abîme. Je reprends un peu le contrôle. Bon, les amis, vous me donnez un chameau et un peu d’eau et je rentre, hein, hein ? Déjà, le groupe a déchargé les paquetages et attaché les bêtes, déjà, heureux de la fin du voyage, ils se pressent autour de la mine comme des pluvians dans la gueule d’un crocodile.

Soudain, une jeune chieresque toute aveuglée par l’excitation agrippe mes mains et me tire joyeusement vers l’entrée. Je rue, regimbe, mais trop tard, le boyau avide à pétrifié les miens. Il grandit, envahit mon champ de vision, m’engloutit, je ne peux m'empêcher d’avancer. Poussière, voici ta perte, voici l’aspirateur funeste, ta fin inexorable. Respire Ariane, pense à autre chose ! Ma mémoire ne trouve rien de mieux à me proposer que le sourire blet et flasque de ma grand mère sans son dentier. Encore un pas, je passe entre les deux premiers étançons, tout le poids de la montagne appuie d’un coup sur ma poitrine. J’entends ma respiration siffler à mes oreilles comme une vieille bouilloire rouillée. J’avais une bouilloire qui sifflait comme ça quand j’étais petite.
Ne pense pas à ça !
Je suis...
Souviens-toi plutôt de cette fois où tu avais ébouillanté un chat pour voir s’il craignait l’eau froide.
Une vraie...
Respire !
Petite...
Souviens-toi du ciel, des orages, lorsque tu avais enfermé Hostie dans sa niche avec toute l’argenterie et qu’à chaque éclair tu sortais en courant sous la pluie pour voir si ça attirait bien la foudre.
L’orage…
Ariane... Non !
Ariane, je t‘aime ma chérie.
Reste avec moi, bordel !
Je resterais toujours avec toi mon ange, tu comprends ?
Ariane, secoue-toi bon sang, bouge-toi !
Tu ne dois pas bouger ma chérie, c’est très important.
Reviens dans le présent, tout de suite !
Maman revient tout de suite, tu ne dois faire aucun bruit, promis ?
Bon tu ne me laisse pas le choix.
Non, ne me laisse pas maman, j’ai peur.
Et c’est la chute.
Chhhhht mon ange, je t’aime.
La porte se ferme, je tombe. Je tombe ? Je m’étale violemment au sol et m’éclate la pulpe de la main sur la pierre rugueuse.

_ HAAAAAAAAAAAAH ! Rgnnnnnn raaaaaaaah !

La douleur chasse la peur et les fantômes. Je suis pliée en deux, je tiens de ma main intacte le poignet de l’autre. L’autre, on dirait du steack haché, cru, plein de ketchup. Les larmes perlent à mes yeux, je serre la mâchoire à m’en donner la migraine. Au delà du mur de souffrance, j’ai vaguement conscience des gens autour de moi qui parlent, j’en entends un dire, “J’avais bien prévenu que c’était glissant.” Attends que je retrouve mon couteau, toi. Mon couteau ! Je ne peux plus le tenir. Comment je vais faire pour mes sacrifices ?  Une chieresque s’agenouille près de moi, prend ma main tout doucement. Qu’est ce qu’elle veut elle, elle est médecin ? Apparemment oui. Elle panse ma plaie, me donne un truc à boire, je ne résiste pas, j'espère juste que ça va m’abrutir pour le reste de l'expédition, je ne veux me réveiller qu’une fois dehors.

Je lâche dans un sifflement rauque.
_ Si je crève, brûlez moi, bouffez moi, mais ne m’enterrez pas.
Je ne sais pas si quelqu’un m’a entendue, j’ai parlé si bas, en français de surcroît, je m’en moque. La potion commence à faire effet, la douleur se fait oublier, je peux même regarder la mine sans devenir folle. La pierre cristallise partout autour de nous, la lumière de nos lanternes se reflète sur mille facettes en millions d’éclaboussures irisées, ça scintille de toute part. La troupe se remet en route, je les suis sans broncher. Des myriades de lucioles dansent devant mes yeux, ça me fait délirer. Je pose ma main sur une paroi, le tissus laisse une trace rouge bien nette sur la pierre. Je l'observe, toute fière de mon oeuvre picturale préhistorique. Il était une fois une enquêtrice homo sapiens qui s'appelait Julie Lascaux. Un jour, dans une grotte, elle découvrit une trace de main ensanglantée… Houla, je débloque complètement moi, c’est quoi ce qu’elle m’a donné ?

Par moment nous traversons des cavernes miroitantes, à d’autres nous nous faufilons dans des passages si étroits que si jamais, Kukulkan sait pourquoi, l’idée me prenait de mimer un poulet, mes coudes finiraient égratignés. Certains sont obligés de se courber en deux pour ne pas s’érafler le cuir chevelu sur les cristaux qui garnissent le plafond. Je sais que sans la drogue, j’aurais définitivement perdu la raison dans ces corridors étouffants.
Enfin on arrive, le groupe se répartit dans une enfilade de vastes cavernes. J’aperçois la chieresque avec qui j’ai longuement discuté à Glorieux Crépuscule, c’est quoi son nom déjà, je le sais pourtant. C’est comme une chauve souris, hmmm, un rat ailé, ha oui, Raël. Ma pauvre Ariane, tes moyens mnémotechniques sont ridicules et sacrément offensants. Je m’assieds à portée d’oreille d’elle. J’écoute vaguement les réponses qu’elle donne avec une égale courtoisie aux chieresques et aux terriens qui la questionnent.
Ma main se réveille, je sais ce que ça signifie, je retrouve mes esprits... et mes fantômes. Je pose la joue contre la paroi froide, j’essaie de ne pas penser à toute cette roche au dessus de moi. Je colle sur mon visage un sourire granitique.
_ J’ai tellement hâte que ça commence.
La phrase est lâchée, pour la forme, à mi voix, et, si ce n’est pas un mensonge, la vérité serait plutôt,  “J’ai tellement hâte que ce soit fini.

J’écoute les conversations enthousiastes de mes voisins, je tente de me concentrer dessus. Une phrase transperce les brumes agglutinantes ainsi que le ferait une corne de brume. “Je suis moi-même guérisseuse…” Mon unique espoir de sanité mentale est une jeune blonde que je connais de vue pour l’avoir maintes fois croisée à Petit Matin, lors du festival, ou durant le voyage. Comment elle s'appelle déjà ? Vas-y fais nous rêver… Chut, ça m’avait fait penser à Ella elle l’a. Je suis sure que c’est Ayla quelque chose, mais je ne sais plus quoi. Tant pis. Je la vois parler avec Raël, j’hésite à m’incruster, oh et puis zut, j’y vais.
Je décolle ma joue, rampe jusqu’à leur petit groupe et demande.
_ Ayla c’est ça ? Désolée de te déranger mais je voulais savoir si c’était toi que je devais remercier, je montre mon bandage. Et aussi si tu avais de cette potion qui soulage la douleur, ma main se réveille. Et ma phobie, je désigne vaguement les parois et le plafond, ne va pas tarder non plus.
Je n’aime pas parler de mes handicaps, mais ai-je bien le choix ? J’adresse un sourire gêné à Raël. J'espère que je n’ai pas commis d’impolitesse en m’immisçant dans leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Pseudo web : coffee&cookies
Profession : apprentie Passeuse d'âmes
Messages : 59
Date d'inscription : 05/07/2015
Age du personnage : 32 ans
Double compte : /
Avatar : Kristin Kreuk


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Sam 5 Sep - 18:47




“ Le chant du cristal ”

intrigue


Je suis certaine qu’elle le fait exprès. Elle sent que je m’éloigne, que je suis de plus en plus perdue. Je sais que c’est pour cette raison que la Passeuse m’a envoyée au chant du cristal. Elle m’oblige à être au contact des autres, des vivants, pour que je ne perde pas pieds. Surtout avec tout ce qu’il s’est passé lors du Festival…  Des chieresques parjures. Des gens qui ont rendu la justice à la place de la Déesse… de quoi être ébranlé dans ses convictions. Alors après avoir râlé pour la forme, j’ai finalement préparé mes affaires et fait la route vers la Chaine des Promesses Brisées avec la caravane. Celle-ci était composée d’étrangers et d’autochtones. Je reconnais certains visages vus au festival. Dont certains que je ne porte pas spécialement dans mon cœur. Mais puisque telle est la volonté de celle qui me forme depuis toutes ces années… Si je suis déjà passée par le village de Glorieux Crépuscule, je n’ai jamais assisté à cette cérémonie. Au moins ce sera l’occasion d’apprendre quelque chose. Et puis le chemin met l’âme à l’épreuve. La mienne en particulier. Je déteste ce que représentent ces montagnes. Des promesses brisées, littéralement. Des mensonges, des actes de trahison. Mais Chiere me protège. Pourquoi, je l’ignore, mais elle nous protège et guide nos pas jusqu’au village de mes hôtes.

Je suis arrivée fatiguée au campement. Un peu perdue aussi. Il n’est jamais aisé d’être ailleurs que sur ses terres. Même si nous sommes tous sous la protection de la déesse. Je n’ai échangé presque aucune parole avec les autres voyageurs. Et pourtant, il en est parmi eux que je connais, ou que j’ai déjà vus. Les mines ne sont pas mon univers mais elles semblent receler bien des mystères. Sans mes guides, je me serais perdue à travers ce dédale, peut-être même me serais-je ridiculisée comme certains. A ne pas être attentifs au monde et à ses rugosité, voilà ce qui arrive. Les parois brillent de mille feux. C’est comme lorsque j’affleure les âmes, souvent quand je me suis aidée de la salva divinorum. C’est étrange. Serein. Le temps ni l’espace n’existent plus. Mais on ressent cette vie et cette pureté. Une pureté issue de la trahison et du mal. Quel singulier paradoxe.

Je ne sais guère où je dormirai cette nuit. Je ne sais pour combien de temps je suis loin de Petit Matin. Je ne sais pas à quel spectacle je vais assister, mais je suis là. Entourée d’autres personnes. Des chieresques, mais également des étrangers. J’écoute les questions. J’écoute les explications. Mes yeux se perdent dans la contemplation des cristaux. J’ai presque l’impression que nous souillon la beauté de ce lieu par notre présence. Mon attention est notamment attirée par un jeune étranger. Irrespectueux, évidemment, le voilà qui est incapable d’observer calmement les rites ; je secoue la tête. Désolant, cela est désolant. Si ma mentor ne m’avait pas expressément demandé d’éviter de me faire remarquer et de ne pas faire d’esclandre, je serais allée ramener ces malotrus par la peau des fesses. Au lieu de cela, je me relève, et m’approche de l’une des chieresques originaire du village, j’ai cru comprendre qu’elle se nommait Rael, mais n’en suis guère assurée.

« Ces pierres, j’ai l’impression qu’elles sont magiques. Est-ce la déesse ? Doit-on faire quelque chose ou simplement observer ? »

Peut-être faudra-t-il comme pour les âmes, trouver la paix intérieure pour accueillir le chant des cristaux, pour accepter leur effet. Peut-être chanter avec eux, même si j’ignore tout de ce chant. DU moment que je n’ai pas à entrer en contact avec les autres, tout ira bien. D’ailleurs, je resserre sur moi les pans de ma tunique sentant mon couteau contre ma peau. Cela me rassure. Cela me protège. Ou peut-être n’avons-nous qu’à regarder le spectacle de la grandeur de Chiere. Je sais l’importance de certains rites, de ne pas intervenir dans les sessions. Je connais la concentration qu’il faut pour tout contrôler et je suis respectueuse de la puissance d’Oblivion et de la déesse. J’ai hâte de voir le processus, d’observer cela. C’est une bulle, un moment où les vivants demeurent humbles devant la déesse. Oh oui, j’ai grande hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Administratrice

Pseudo web : Aura· (Zoubi)
Profession : Joaillière
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 29
Age du personnage : 29 ans
Double compte : Sorajaï Chemsa & Istalia Kaligaris
Avatar : Morena Baccarin, by Zoubi


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Sam 5 Sep - 20:38


Intrigue 1.3
Le Chant du Cristal
Raël Ausar


Il y a de l’agitation dans les grottes. Les Chieresques vont et viennent, escortant des étrangers, par petits groupes éparpillés. L’affluence est vraiment exceptionnelle par rapport aux autres cycles, je suis agréablement surprise de voir des visiteurs de tout Oblivion défiler dans les étroites couloirs de la mine. Ils arrivent de partout : je reconnais certains visages familiers, de Chant d’Espérance, de Lame de Foi, de Petit Matin ; même certains de nos lointains cousins du froid sont venus d’Étoile de Glace. Deux Prêtresses ont aussi fait le déplacement, au moins : j’ai aperçu des voiles écarlates ici et là dans la foule.

Réjouie de tout ce remue-ménage, j’attends dans la grotte de Kira que les convives s’y regroupent. J’aime assister au spectacle, particulièrement lorsque c’est elle qui l’anime : elle élève ses cristaux avec un beau dévouement et leurs reflets scintillants sont de toute beauté. D’un cycle à l’autre, je ne me lasse jamais de cette magnificence qui rayonne sur les murs et dans mon cœur. Une native de Petit Matin que je connais de vue m'approche, curieuse. « Non, il n'y a rien de spécial à faire : assieds-toi, et attends que les éleveurs commencent à chanter. Tu vas voir ; c'est magnifique ! »

Quelques minutes passent : je discute avec une guérisseuse du Petit Matin, Ayla La’hir, qui semble vivement intéressée par les utilisations thérapeutiques des pierres. « Je ne suis pas une experte moi-même, je suis joaillière, pas guérisseuse ; mais je peux te présenter celles de Glorieux Crépuscule si tu le désires, elles sauront sûrement t’en dire plus ! Pour ma part, je sais juste que les pierres sont utiles parfois pour apaiser les tourments de l’âme – regarde, moi je porte une améthyste en pendentif, tu vois, pour m’aider à trouver le sommeil ; et je place un quartz rose sous les coussins de ma couche. Cela réduit beaucoup mes insomnies. »

Nous sommes interrompues par une étrangère que je connais déjà un peu : nous avons discuté à Glorieux Crépuscule, elle a posé des questions étranges, mais s’est montrée curieuse de tout. Là, elle semble défaite et bien pâle, à la lueur incertaine des torches, et je comprends en l’entendant parler à Ayla qu’elle souffre du mal de l’enfermement. Préoccupée – quelle folie de l’avoir fait entrer ici compte tenu de sa condition ! – je réfléchis à ce qui pourrait la calmer. « Garde les yeux clos pour le moment, Ariane » - car c’est bien son nom, Ariane, c’est ça ? « et respire lentement. Oublie la roche, concentre-toi sur le cristal entre tes doigts, essaie d’en sentir toutes les aspérités, compte ses faces, ses arêtes, essaie de deviner de quelle manière il est sculpté, de quelle couleur il peut être, soupèse-le, essaie de te le représenter sans le regarder. » Ce faisant, je fouille à l’aveugle dans ma besace pour en tirer une de mes occupations du moment, un rubis de belles dimensions que j’ai sculpté patiemment pour en faire une boucle sans fin, élégamment torsadée de manière à ce qu’elle n’ait qu’un seul côté, fragmenté en une infinité de faces. La pierre manque encore un peu de polissage, mais elle occupera bien l’esprit d’Ariane jusqu’au début du spectacle, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons :
Inventaire:
Titres:
l'Abjuratrice

Pseudo web : Elynore
Profession : Lige
Messages : 209
Date d'inscription : 08/04/2015
Age : 25
Age du personnage : 24 ans
Double compte : Athénaïs Versondre
Avatar : Gemma Arterton


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Dim 6 Sep - 17:34


Le chant du cristal, un lointain souvenir dans la mémoire de la Lige. Elle se remettait doucement des événements de la fête de Chiere. Sa discussion avec l'apprentie passeuse Shael lui avait fait du bien, elle devait le reconnaître. Pouvoir dire ce qu'elle pensait des agissements des siens avait été un réel soulagement. Malgré leurs différences les deux femmes se comprenaient. Shael ne jugeait pas tant que cela Penthésilée voir pas du tout et la jeune femme lui en était reconnaissante. Au moins une personne qui ne la regardait pas de travers. Retourner à Glorieux Crépuscule, cela lui faisait quelque chose mine de rien. Même si le Temple était maintenant sa maison, sa vie, le village perdu dans le désert avait été le témoin de ses premiers pas dans la vie. Elle y avait tant de souvenir. Les mines, le désert, le vent chaud qui souffle, ce sable et surtout Opal, la sculpteuse des dunes dansant sous le soleil d'Oblivion. Une vision qu'elle n'était pas prête d'oublier. Opal, elle espérait la revoir là-bas. Elle aurait sûrement changer tout comme elle.

Penthésilée quitta la demeure de Sorajaï et prit le chemin du désert. Elle affichait un air joyeux. Le simple fait de retourner à Glorieux Crépuscule la rendait heureuse. Elle fit le chemin avec d'autres dont certains étaient des étrangers qui venaient à Glorieux Crépuscule par curiosité. Elle, elle connaissait déjà le spectacle, mais cela ne changeait rien à son enthousiasme. Bientôt le petit groupe arriva devant l'une des oasis non loin du village chieresque. Plus elle approchait de son ancien village, plus son visage se mettait à sourire. Lorsqu'ils entrèrent dans le village chieresque, la lige laissa les autres et se mit à courir vers le cœur du village. Elle circula vivement entre les tentes des siens. Son village, son ancienne famille, tout arriva et se bouscula dans sa mémoire. Un flot d'information envahit son esprit. Elle retrouve là au milieu de son village quelques têtes connues. Elle les saluent puis elle se dirige vers les mines. C'est là-bas qu'aura lieu ce qu'on appelait le Chant du Cristal. Les éleveurs de Glorieux Crépuscule chanteront bientôt pour faire briller les cristaux. Elle fit volontairement quelques détours dans les galeries. Elle y croisa deux autres personnes dont un étranger. Elle ne leur dit pas un mot trop contente d'être à nouveau dans ces mines pleines de surprises pour les yeux. Dans la partie de la grotte au plafond luisant, la Lige y retrouva finalement une joaillière de Glorieux Crépuscule, Rael assise à côté de deux autres femmes, une chieresque vue aux fêtes, la guérisseuse de Petit Matin Ayla et une étrangère qui avait un bandage à la main. Elle ne semblait pas se senti bien. Penthésilée s'approcha et alla s'asseoir à côté d'elle. Ses yeux virent aussi son amie Shael. Elle lui fit signe en l'appelant. « Shael, viens. Tu vas voir c'est magnifique ! » La fille de Glorieux Crépuscule était rayonnante. Elle était réellement chez elle ici. Elle se sentait bien dans ces grottes. Elle regarda Rael sortir un magnifique rubis. La joaillière le donna à la jeune femme pour l'occuper. « Elle a raison tu sais. Ne pense plus à ce qui t'entoure. Fait le vide dans ta tête et ne pense plus qu'à ce cristal. Cela serait dommage que tu sois obliger de sortir et que tu manques le Chant du Cristal. Mais si cela ne va pas dis-le on pourra toujours te faire sortir en vitesse. Je pourrai le faire je connais le Chant du Cristal. » La jeune femme sourit. Elle regarda les parois et attendit avec impatience le début de la «cérémonie».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 0
Inventaire:
Titres:


Pseudo web : Mab
Profession : prêtresse de Chiere, guérisseuse, sage-femme
Messages : 134
Date d'inscription : 28/04/2015
Age : 25
Age du personnage : 27 ans
Double compte : Ivy Kathryn Kelly
Avatar : Sophia Myles


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Dim 6 Sep - 20:15

Cette Chieresque lui était familière, à la voir de plus près s'animer et parler, Ayla aurait juré l'avoir déjà aperçue quelque part. Elle avait dû participer aux Fêtes, peut-être même lors de plusieurs cycles. De toute manière, entre les arrivées massives d'étrangers et les célébrations diverses, la prêtresse voyait un grand nombre de visages différents. Aujourd'hui, par exemple, les cavernes étaient remplies et certains traits étaient plus ou moins reconnaissables. Elle pouvait nommer Shael Adhra, l'apprentie passeuse d'âmes du Petit Matin, et Penthésilée, la lige qui déchaînait si souvent les passions, n'arrachant à Ayla ni mépris, ni compassion, car elle n'était pas fixée sur ce qu'elle devait penser de son choix de vie. Il y avait aussi des connaissances du Chant d'Espérance, d'autres du Temple ou du Petit Matin et des têtes qu'elle attribuait sans mal à des étrangers.

Parlant d'étranger, l'une d'entre eux fit son apparition alors qu'Ayla écoutait avec intérêt les explications de la joaillière. Même si elle se disait ne pas être experte, ce qu'elle partageait au sujet des pierres était intéressant. Ca méritait d'en savoir plus et d'accepter sans hésiter sa proposition de lui présenter des guérisseuses du Glorieux Crépuscule. Elle s'apprêtait à lui demander si la pierre qu'elle portait elle-même autour du cou avait des propriétés particulières quand l'étrangère l'interpella. En se retournant, elle put la reconnaître aisément, car à l'inverse des visages variés qu'elle croisait au travers des cavernes, sa dernière rencontre avec Ariane, tel était son nom, remontait à une ou deux heures, tout au plus.

Oui, elle s'était bien occupée d'elle, alors qu'elle avait glissé dans les mines, mis sa main en miettes et perdu la raison. Il en fallait bien un qui se blesse, le voyage s'étant passé sans encombre, ce qui était très surprenant, ceci dit, mais agréable. C'était mi-reconnaissante, mi-désespérée que l'étrangère s'adressait à elle. En admirant les cristaux, Ayla avait perdu la notion du temps et elle s'en voulut d'avoir été aussi négligente. Il était évident que le mélange qu'elle lui avait fait boire ne ferait pas effet éternellement et elle se souvint de lui avoir signifié qu'elle reviendrait lui donner une dose un peu plus tard. A présent qu'il était « un peu plus tard », la souffrance d'Ariane reprendrait. Fouillant dans son sac, la guérisseuse dénicha deux fioles qu'elle tendit à l'étrangère avec un sourire désolé :

« Tiens, la première c'est pour maintenant, la deuxième c'est pour si j'oublie à nouveau. Je... je suis vraiment désolée, je ne sais pas si tu étais consciente au moment où je t'ai promis de repasser voir comment tu allais, mais je n'ai pas fait assez attention. »

D'habitude, elle était pourtant plus consciencieuse. Par ailleurs, elle culpabilisa également de ne pas avoir remarqué que sa patiente était terrorisée par l'environnement. Heureusement que son breuvage avait eu pour effet d'apaiser son âme en même temps que sa main. Elle comprit mieux pourquoi la jeune femme avait eu l'air aussi livide, ce n'était pas seulement une faible résistance à la douleur... La joaillière tentait de lui changer les idées en la faisant jouer avec un de ses joyaux, c'était une bonne idée, le temps que le remède fasse effet, si Ariane était capable de se concentrer, penser à autre chose l'apaiserait quelques peu. Peut-être même qu'une fois les chanteurs à l'oeuvre, l'étrangère serait suffisamment absorbée par la magie de leur art qu'elle se détacherait de ses problèmes. En regardant la Chieresque du Glorieux Crépuscule, elle lui souffla dans sa langue :

« Peut-être que les guérisseuses de ton clan qui utilisent les pierres pour soigner les tourments de l'âme seraient plus à même de s'occuper de son mal. »

Ayla n'aimait pas avouer ses faiblesses, mais elle était bien plus confiante lorsqu'il s'agissait de guérir des blessures ou des maladies physiques que pour les maux de l'esprit auxquels elle n'avait eu jusque là que son écoute à proposer. Pour ce genre de crise, ce n'était clairement pas suffisant. Oh il y avait bien des remèdes végétaux, mais elle s'y connaissait si peu... Elle se rappela les hurlements nocturnes de certaines victimes de l'attaque du Temple. Si elle s'était sentie aussi désemparée après la bataille, ce n'était pas uniquement à cause du nombre impressionnant de blessés mais aussi de son impuissance à leur rendre leur force mentale. Aujourd'hui, elle se sentait à nouveau inutile et tout en se disant qu'elle gagnerait à échanger avec d'autres guérisseuses, elle se demandait si elle ne devait pas se contenter de ce qu'elle savait faire de mieux, à savoir mettre des enfants au monde, plutôt que d'essayer de sauver tout le monde.

De son côté, Penthésilée se montrait d'une gentillesse incroyable, trait qui ressortait dernièrement à chaque fois qu'Ayla la voyait prendre la parole. Elle croyait comprendre pourquoi Sorajaï l'avait protégée lors des Fêtes ; malgré son détournement de la prêtrise, la lige était quelqu'un de respectable. La guérisseuse la connaissait peu, au final, elles avaient manqué de peu d'effectuer une partie de leur prêtrise au même moment et même si elles s'étaient croisées au Temple, ne s'étaient pas parlées plus que ça. Elle ne savait pas, par exemple, qu'elle était originaire du Glorieux Crépuscule, ce qu'elle semblait sous-entendre en évoquant la possibilité de se livrer au chant du cristal. Ayla ne savait pas si elle devait lui signifier clairement qu'elle appréciait ce qu'elle faisait, elle ne lui livra donc qu'un sourire de soutien.

Quant à Ariane, elle lui ajouta en toute bonne foi :

« Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là. Je peux t'escorter vers la sortie si tu préfères.»

Bien sûr, elle serait déçue de ne pas pouvoir assister au spectacle, mais elle ne pourrait pas passer un bon moment tout en sachant qu'elle avait négligé quelqu'un qui avait besoin d'aide. Déjà qu'elle s'en voulait de s'être laissée emportée par l'excitation ambiante et de ne pas avoir mené sa mission à bien... Elle prit une autre décision : elle n'abandonnerait plus l'étrangère, elle se devait de trouver une solution à son mal. Peu importe qu'il soit subtil ou qu'elle soit incompétente, elle travaillerait autant que nécessaire, elle se renseignerait auprès de chaque guérisseur de chaque campement et même ceux qui venaient de l'autre monde. Si Chiere approuvait son choix, elle la guiderait vers la connaissance, sinon, elle trouverait bien quelqu'un d'autre pour le faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
Division locale de la SPA

Pseudo web : Seven le BG ♥
Profession : Ancienne étudiante en biologie
Messages : 307
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 17
Age du personnage : 19 ans
Double compte : //
Avatar : Chloe Moretz


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Mar 8 Sep - 21:06

Le chant du Cristal
Elle plaça ses bras autour de ses genoux et se balança doucement d’avant en arrière, comme un enfant. Finalement, elle se plaisait peut-être un peu ici.

Depuis le festival de Chiere, Eline se voulait plus investie dans la la vie d’Oblivion. Il lui semblait important, si elle n’avait personne ici, de s’intégrer, de faire connaissance, et surtout de s’occuper. Elle voyait du monde possédant déjà quelques chevrons, ils pourraient sans doute quitter ce monde avant elle. De son côté, elle ne semblait pas faite pour ce genre de quête, ni pour aucune quête d’ailleurs. Elle avait cherché sans relâche son père mais elle se butait sans cesse à un chemin sinueux et bien trop compliqué pour elle. Personne ne semblait connaître l’homme, personne ne semblait avoir jamais entendu parlé de lui. Cet homme, s’il existait réellement, s’était envolé en pleine nature. S’était-elle trompée dans ses recherches ? S’était-elle perdue elle-même sans ses heures de travail afin de trouver une trace de l’homme qui pourrait changer sa vie ? Plus le temps passait et plus elle désespérait, elle était bloquée dans ce trou jusqu’à la fin de sa vie.

Alors que plusieurs semaines étaient passées depuis les festivités, Eline n’avait revu ni Ambal, ni Esther, ni Lou-Ann ou même Hortense, son amie. Elle avait stoppé net les explorations, s’était restreinte à vivre l’aventure qu’on lui tendait à bout de bras. Elle était lasse de trop chercher et de trop essayer. Si le destin était qu’elle le rencontre, elle le rencontrerait, tôt ou tard. Elle n’avait jamais cru en dieu ou en la fatalité, mais ces lieux lui faisaient voir le monde autrement.

Aussi, lorsqu’elle avait entendu parler de l’expédition vers la Mine sans retour –un nom qui l’effrayait tout autant qu’il l’intriguait- Eline se lança. Cette fois-ci, elle ne demanda à personne de l’accompagner, elle se sentait prête à faire face à cette aventure, seule. Du moins, elle aurait bien aimé faire de nouvelles rencontres, se rapprocher des autochtones par exemple, elle lui semblait qu’elle était bien trop loin de ce qu’on appelle être social.

La grotte n’était pas du tout comme elle l’avait imaginée. On lui avait parlé des cristaux, bien sûr, sinon le chant du cristal ne porterait pas ce nom. Mais elle s’attendait à quelque chose de beaucoup plus sombre, or la lumière que renvoyait les cristaux était belle et illuminait les lieux. Le groupe qui s’était formé s’assit alors, attendant que le chant commence. Eline, ne voulant pas rester derrière sans personne se décida alors à vaincre sa timidité, et tant pis si on la prenait pour quelqu’un d’étrange, elle s’avança vers une blonde. Elle l’avait déjà vue plusieurs fois, lors des festivités elle avait pris la parole à plusieurs reprises. Elle avait un visage fort sympathique. Elle s’assit alors à côté d’elle, prenant la place encore libre. La fille était en train de parler à sa voisine, l’anglaise crut entendre qu’elle se prénommait Kriemhilde. Ne voulant pas la déranger, elle se tut et la laissa à sa conversation. Elle lui parlerait peut-être à la fin du spectacle, ou peut-être pas. Levant les yeux vers le plafond luisant, elle se rappela que finalement, Oblivion n’était pas si mal, toujours plein de surprise. Tellement plus intéressant que son Londres maternel. Elle plaça ses bras autour de ses genoux et se balança doucement d’avant en arrière, comme un enfant. Finalement, elle se plaisait peut-être un peu ici.
© GASMASK

_________________
Prix en bataille ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://littlebirds.forumactif.org
avatar

Carnet de Bord
Chevrons :
Inventaire:
Titres:
{ Administratrice

Pseudo web : Love
Profession : Gardienne des Traditions
Messages : 439
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 25
Age du personnage : 26 ans
Double compte : Ambal Sajor
Avatar : Keira Knightley


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Dim 27 Sep - 19:33

Le Festival de Chiere s’était terminé, j’avais du mal avec cette nouvelle situation dans laquelle vivaient les prêtresses de Chiere - vivre dans un habitat de fortune dans le Campement du Petit Matin. Ma cheville s’était remise après ma chute lors du Jour de l’Origine, plus grand chose ne me retenait à Petit Matin, je décidais donc de reprendre la route. Je souhaitais à ce que plus de liges encadrent les prêtresses et à plus ou moins longs termes que l’on regagne le Temple, c’était là où était véritablement notre place. Avant cela, il fallait s’assurer que la menace avait été endiguée et que les égarés renégats ne nous attaqueraient plus... C’était moins sur.

Cette situation incertaine m’inquiétait. Il fallait plus que jamais resserrer les liens, et que les alliés des chieresques ainsi que les camps chieresques restent unis les uns envers les autres. Je fus ravis d’apprendre l’initiative qu’avait prit Glorieux Crépuscule à cet égard, d’inviter quiconque serait intéressé à assister à la célébration du chant de cristal. J’avais déjà eu l’occasion d’y assister mais, je ne refusais pas une si délicate attention de leur part. J’appréciais le peuple du désert par leurs coutumes et leurs habitudes différentes de ce que j’avais pu connaître à l’Etoile de Glace. Lors de ma dernière visite, un tatouage était venu orner mon dos.

Escale au campement de Glorieux Crépuscule, du troc et des échanges. Puis, le voyage continua vers les Chaînes des Promesses Brisées là où les grottes se trouvaient et où le spectacle allait avoir lieu. J’avais hâte ! J’étais comme une enfant dés qu’il s’agissait des phénomènes mystiques d’Oblivion, j’admirais plus que quiconque ces traditions que nous avions et voyait d’un très mauvais oeil les critiques de certains étrangers qui se permettaient de juger sans comprendre, sans chercher à creuser, sans savoir ...

Dans mes habits de voyage, je m’assis près des autres, à même le sol dans la terre mélangée au sable. Nous étions tous là, sous terre, émerveillés rien qu’en regardant les pierres précieuses sur les murs alors que le spectacle n’avait pas encore débuté. Ayla avait fait le voyage à nos côtés et posait des questions sur les joailliers. Raël qui semblait très excitée par tout ce monde intéressée par son art, s’empressaient de répondre à toutes les questions qui étaient posées. Un travail minutieux que celui de joailliers.

Je regardais les plus courageux qui avaient accepté de faire partie de cette expédition, fière de ces étrangers ouverts à d’autres coutumes que les leurs. Silencieuse, j’écoutais les remarques des autres. Certaines me faisaient sourire, d’autres réfléchir. Il y avait tant à découvrir en Oblivion, pourrons-nous, un jour, faire le tour de tous ces mystères ?

« Le spectacle va être magnifique, vous allez voir... »

_________________

- Une poésie muette -
« Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot.»

Un souffle d'espoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Dim 27 Sep - 21:19



1er voyage - 3ème exploration

“ le chant du cristal ”


intrigue générale - sujet central
Tour #2 - du 27/09 au 04/10




L'espace est réduit, si bien que le petit groupe et les chieresques de Glorieux Crépuscules sont à proximité les uns des autres.  Et pourtant dans quelques instants, vous oublierez que vous êtes au milieu des autres, il n'y aura plus que vous et cette musique lancinante qui résonnera dans les mines sans retour. Tel un feu d'artifice de couleurs, un spectacle unique que peu ont la chance de découvrir.

Les éleveurs de cristaux se préparent, certains se raclent la gorge - pour les étrangers, ils sont semblables à des chanteurs d'opéra qui s’apprêtent à monter sur scène, on chauffe sa voix avant le grand spectacle. L'heure est enfin arrivée, les éleveurs éteignent les quelques torches qui servaient de lumière en laissant seulement une ou deux allumées avec une faible lueur pour ne pas être dans le noir le plus profond.

Un éleveur, le plus vieux, commence à chanter. Il tourne autour du groupe, il arpente la grotte et les premiers cristaux commencent à s'illuminer. Un second prend le relais, cette fois-ci, ce dernier caresse doucement les parois, s'approche des cristaux comme s'il leur murmurait de scintiller. En canon, seul ou à plusieurs, en décalé ou en cœur, chaque éleveur a sa manière de faire. Les chants se marient entre eux mais, chacun a son propre chant et à tour de rôle les cristaux luisent et répondent à l'appel de leur éleveur.

Cet art propre à chacun, un don inné de Chiere de réveiller les cristaux endormis. De donner vie à ces grottes l'espace d'un instant : les cristaux s'illuminent comme si la lumière les traversait. Les éleveurs ont prit soin d'éteindre les dernières lanternes maintenant que suffisamment de cristaux éclairent les mines. Une ambiance apaisante envahit tout le groupe. Une vision chimérique. Une étincelle mystique.

Tous, têtes levées vers les parois de la grotte, sous vos yeux un arc-en-ciel de couleurs embelli ce lieu si sombre et peu accueillant à l’accoutumer, des rayons de toutes les couleurs apparaissent dans toutes les directions. Un spectacle qui ne vous laisse pas indifférent, les cristaux se reflètent sur les parois créant un jeu d'ombres et de reflets, une nouvelle palette de couleurs se crée en fonction des couleurs qui apparaissent au fil de la mélodie et du chant des éleveurs.

Laissez-vous portez par la magie de cet instant...


racontez-nous votre ressentiment face à ce spectacle unique dans son genre.



Dernière édition par Seven le Sam 31 Oct - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons : 1
Inventaire:
Titres:
l'Accro des Urnes

Pseudo web : Sammix
Profession : Ethnologue
Messages : 2165
Date d'inscription : 25/02/2015
Age du personnage : 28 ans
Double compte : Tessa
Avatar : Teresa Palmer


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Ven 2 Oct - 14:02




“ Le Chant du Cristal”

Mine sans retour


Notre expédition en direction des mines n'avait pas été de tout repos mais après tout, quand on marche à pied, les distances sont bien plus grandes en général, et Oblivion n'est pas un petit pays, au contraire, c'est absolument gigantesque. Il arrive cependant que la géographie des lieux soit évolutive, raccourcissant les distances, ou au contraire, peut être que cela pouvait éloigner de notre but ultime. En tout cas pour venir jusqu'ici, il n'y avait pas eu de surprises notables. Nous avions mis le temps qu'il fallait environ pour arriver. A force de marcher dans la forêt, à force de voir mon corps s'habitué aux conditions climatiques, de voir que je tremblais de moins en moins, que j'avais de moins en moins d'hallucinations, mais condition physique s'était grandement améliorée. Je veux dire par là, que si auparavant j'aurais pu faire des kilomètres sans me rendre compte de la distance, simplement parce que je rêvassais, maintenant, j'étais capable d'aller d'un point à un autre avec une carte, en ne me perdant pas, mais également en réussissant à le faire physiquement parlant sans finir par tituber, par tomber dans les pommes. Je n'étais pas encore une grande exploratrice, je préférais rester à proximité du village des Orphelins, mon lieu de villégiature mais quand on m'a dit qu'il y avait un magnifique spectacle à voir dans ces mines sans retour, je me suis dit que je devais faire partie de l'aventure. Sur le chemin, j'ai croisé du monde que je connaissais bien entendu. Il y a Ariane a qui je n'ai pas spécialement adressé la parole, et puis certaines personnes que j'ai pu croisée lors de l'attaque du temple, ou lors du festival de Chière. Je ne sais pas vers qui me tourner, du coup, je ne me tourne vers personne, je reste là, avec les autres, mais comme si j'étais finalement isolée du groupe. Cela n'a pas tellement d'importance, parce que finalement, je m'installe en attendant de voir le spectacle qui va s'offrir à moi.

Et le spectacle commence. Comme si nous étions dans un cinéma ou dans une salle d'opéra, la lumière devient moins forte, nous sommes dans la pénombre, à peine capable de voir nos mains ou nos pieds, puis un homme s'avance, je ne distingue pas clairement ces traits mais il semble un peu âgé par rapport à la moyenne des personnes que j'ai déjà pu croiser en Oblivion. Et il se met à chanter, comme un chanteur d'opéra. Les cristaux se mettent alors à scintiller dans la pénombre puis d'autres éleveurs se mettent à chanter, dans une douce symphonie que mon âme apprécie. Les cristaux rayonnent tellement qu'il n'y a plus besoin d'autres choses pour éclairer les mines, les dernières torches qui brûlaient encore sont donc éteintes. Ma tête ne cesse de se tourner vers les cristaux qui changent de couleurs, semblerait-il au fil des mélodies, c'est un spectacle absolument magnifique que se passe devant mes yeux.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Administratrice

Pseudo web : Aura· (Zoubi)
Profession : Joaillière
Messages : 60
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 29
Age du personnage : 29 ans
Double compte : Sorajaï Chemsa & Istalia Kaligaris
Avatar : Morena Baccarin, by Zoubi


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Lun 12 Oct - 20:14


Intrigue 1.3
Le Chant du Cristal
Raël Ausar


C’est beau. C’est magnifique, même, et dans l’obscurité qui a envahi la grotte, zébrée de lumière, je me laisse porter par le spectacle. C’est un instant rare – précieux et solennel, un moment de grâce au plus profond de Chiere, là, si loin au creux de la montagne. Je m’aventure bien rarement à cette distance sous la terre, et l’épaisseur du roc au-dessus de ma tête m’angoisse d’ordinaire ; mais là, les yeux emplis de lumière et l’âme parsemée d’étoiles, je communie avec le cristal à un niveau bien plus primitif que la conscience ne le permet. Nous tous, les Chieresques de l’assistance, du moins les habitants de Glorieux Crépuscule, nous vibrons au diapason des cristaux qui tapissent la paroi, et je perçois dans l’assistance ceux des autres campements se raccorder les uns après les autres à cette pulsation commune – même certains des étrangers semblent s’y joindre petit à petit, et je savoure cette union pleine de sérénité. Je sais que certains de Glorieux Crépuscule sont bien liés aux cristaux que je ne le serai jamais : je ne suis pas née ici, moi la petite Raël arrivée suppliante pour quémander un refuge après le départ de Maura pour le Temple de Chierà’h – je ne suis pas née ici, mais j’ai fait du désert mon foyer, et la montagne m’a acceptée en son sein. Je suis chez moi, ici – et le rayonnement céleste des cristaux réchauffe mon cœur.

J’aimerais que Sidil soit là. Qu’elle partage, avec moi plus qu’avec les autres, la sérénité de ces instants d’absolu. Les arcs de lumière dansent sur les parois, les veines de cristal chantent en réponse au murmure de leurs éleveurs, allumant d’éphémères arcs-en-ciel qui s’entrecroisent sous la voûte – je sais que les danseuses des sables retiennent leur souffle, attentives, prêtes à reproduire au milieu des dunes les arabesques étincelantes qui parcourent le sol et les murs. Moi, j’ouvre grand les yeux : un jour, je parviendrai à capter l’essence de ce miracle pour en faire un bijou, je m’en fais le serment. Quelle beauté dans l’obscurité, ô Mère de Tous ; quelle beauté tu recèles parmi tes secrets, ô Chiere. J’aimerais que cet instant ne s’achève jamais…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carnet de Bord
Chevrons :
Inventaire:
Titres:
l'Abjuratrice

Pseudo web : Elynore
Profession : Lige
Messages : 209
Date d'inscription : 08/04/2015
Age : 25
Age du personnage : 24 ans
Double compte : Athénaïs Versondre
Avatar : Gemma Arterton


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Ven 23 Oct - 0:14


D'autres les avaient rejoints maintenant. Parmi eux, Ayla, la guérisseuse de Petit matin. Penthésilée ne la connaissait pas beaucoup. Il faut dire qu'elle s'était loupée de peu au temple. Ayla était arrivée alors que Penthésilée, elle décidait de rompre avec le Temple et ses sœurs. Un choix difficile qu'elle avait pris et qui l'avait sans aucun empêcher de tisser des liens avec les nouvelles arrivantes. Elle ne savait pas comment ces filles avaient réagi. Elles, elles arrivaient avec l fougue et la joie des premiers jours, beaucoup d'entre elles n'avaient pas dû comprendre. Mais comment leur en vouloir, la fille de Glorieux Crépuscule ne le pouvait tout simplement pas. Mais en voyant la guérisseuse, la lige se promis d'aller lui parler après le chant. La blonde semblait connaître Sorajaï à la fête de Chiere, il serait intéressant d'apprendre à la connaître. En regardant à nouveau la blonde, la Lige capta un sourire. Elle y répondit par un autre suivit d'un hochement de tête entendu. Elle ne savait pas très bien ce qu'elle devait en conclure mais la guérisseuse ne devait pas être contre elle au vu de son comportement. Et finalement une silhouette familière s'approcha. C'était la gardienne des traditions dans ses habits de voyages qui prenait place auprès d'eux tous. La gardienne des traditions, les traditions, son visages étourdit et ramena quelques jours plus avant la jeune Lige. Et puis les questions de Sorajaï et Shael dansaient encore dans sa mémoire. L'amour, ce que cela faisait d'abjurer, Penthésilée serait-elle entrain de se remettre en question ? Non, mais tant de questions comme si d'un coup on cherchait à comprendre vraiment son choix, plus juste l'accepter. Elle devrait essayer de reparler de tout cela avec Sorajaï, ou même avec Sila'ë. Après tout elle n'est pas la gardienne des traditions pour rien. Elle aura peut-être quelques conseils. Penthésilée en aurait bien besoins. Elle ne sait plus trop quoi faire. Elle ne vaut pas quitter les autres, les liges, les prêtresse, cet homme, mais pour ne pas trop faire de vague, elle le sait elle se contient et le jour où elle n'y arrivera plus ce sera pire. Au fond elle n'est pas si différente de ce désert qui l'a vu naître. Le désert aussi plie sous les contraintes et lorsqu'il s'exprime pleinement, le sable se met à danser en de multiples tourbillons. Alors devrait-elle prendre les devant sur sa nature et partir comme Karja. Ce ne serait pas pareille que pour l'exilée mais au fond le résulta serait le même.

Les voix des éleveurs s'élevèrent dans la grotte et la Lige cessa de réfléchir. Elle chassa ses pensées et contempla le spectacle. Elle avait beau le connaître, connaître ces chants, elle restait toujours émerveiller comme elle l'était le tout premier jour où elle y avait assisté. Rien n'avait changé, c'était toujours aussi splendide. Les cristaux s'illuminaient et faisaient briller les parois de la grotte. Elle regarda Rael et celle qui s'appelait Kriemhilde. Elles regardaient les cristaux briller et elles n'étaient pas les seules. Rael semblait elle aussi heureuse de se trouver ici. Penthésilée s'en doutait, elle avait beau ne pas être née ici à Glorieux Crépuscule, depuis le temps que la joaillière était là c'était tout comme. Et puis s'en même sans rendre compte, la Brune se mit à chantonner le chant des cristaux. Elle ne ferrait pas s'éveiller les cristaux, elle n'avait pas eu le même dont que les éleveurs. Mais elle aimait ce chant qui lui rappelait son enfance quand tout était encore si simple. Un soupire tout juste contenu s'échappa de sa bouche. Penthésilée se leva et alla se mettre un peu à l'écart. Il était tant pour elle de vivre pleinement ce qui se jouait sous ses yeux et de peut-être si elle le veut bien, parler Chiere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 579
Date d'inscription : 08/07/2011


MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   Sam 31 Oct - 23:46



1er voyage - 3ème exploration

“ le chant du cristal ”

intrigue générale - sujet central





Cet instant magique est bien vite salie, souillé par des larmes de sang qui coulent à travers les cristaux. Les joailliers prient d'effroi, crient au scandale et au sabotage de la cérémonie. Des Orphelins sont pris de panique, surtout lorsqu'une explosion retentit à l'intérieur d'une des grottes. Le petit groupe se voit obliger d'évacuer les lieux mettant fin à la cérémonie de naissance des cristaux et à ce spectacle unique. Une force oeuvre dans l'ombre, un présage que personne n'avait vu venir, un mal venu d'ailleurs. Nul ne sait qui ils sont mais, la preuve est là sous leur yeux : ils sont là.

Puis, une nouvelle explosion plus proche cette fois... dans la panique le petit groupe sort en courant des grottes mais, très vite certains sont portés disparus dans l'assemblée. Un éboulement referme la grotte par des débris et des pierres. En quelques instants, tout avait basculé. Tout s'était déroulé si vite que personne n'avait réellement réalisé les conséquences : des blessés et de longues semaines à venir pour rendre les mines sans-retour accessibles et réparer les dégâts causés. Pour certains, cette cérémonie du Chant de Cristal marquait la fin de leur voyage astral.

Le coeur gros, l'âme en berne. En silence, choqué par ce qu'il venait de se passer, le petit groupe se remit en route vers Glorieux Crépuscule afin de soigner les quelques blessés touchés par des chutes de pierre et trouver de l'aide pour dégager l'entrée des mines et pouvoir peut-être secourir ceux qui ne répondent pas à l'appel. Les chieresques sont en crise et pour eux, c'est une véritable déclaration de guerre... Oblivion va-t-elle devenir une terre de feu et de sang ? De malheur et de désolation ? De douleur et de malheur ? L'heure est à la réflexion afin de comprendre le pourquoi du comment, les joailliers ne savent pas ce qui a pu leur échapper ainsi et qui a pu ruiner ce don de la nature, cet art ancestral, sans l'ombre d'un sentiment de compassion.

Une réaction chimique était à l'origine de ce chaos et l'oeuvre d'une organisation dont vous entendrez bientôt parler.  Un premier geste de leur part qui montre leur hostilité envers cette terre promise. Les Égarés Renégats ne sont pas la seule menace dont il faut se méfier, le mal est partout et plus proche que vous ne le pensez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue 1.3] Le Chant du Cristal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: Mine Sans Retour-